La construction et la perte du projet vocationnel : du refus aux études supérieures en psychologie

Lahure, Claire (2010). « La construction et la perte du projet vocationnel : du refus aux études supérieures en psychologie » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (6MB)

Résumé

Dans une perpétuelle quête de bonheur, la société moderne commande de réussir sa vie en y trouvant un sens, notamment par le biais du travail. En étant habité par une vocation, le futur psychologue croit pouvoir y parvenir. Mais le parcours vers le titre protégé présente de nombreuses embûches, en particulier l'accès aux programmes d'études supérieures en psychologie. Le taux d'admission, 20% en moyenne au Québec, laisse 80% des candidatures de côté. Que se passe-t-il pour celui qui, habité par une véritable vocation, voit sa candidature refusée? Cette étude a pour objectif principal d'explorer et de décrire le processus de la construction et de la perte du projet vocationnel en psychologie, notamment des étapes qui jalonnent ce processus et du vécu subjectif à travers ces étapes. Quatorze entrevues semi-dirigées d'une heure et demie en moyenne ont été réalisées auprès de bacheliers en psychologie. Les participants devaient avoir déposé un dossier de candidature aux cycles supérieurs dans ce domaine et avoir été refusé. De plus, l'exploration et la description du processus au complet étaient visées par le recrutement de participants qui, après un premier refus, avaient choisi de persévérer ou pas dans le domaine. L'analyse des données est basée d'une part, sur la méthode phénoménologique scientifique en sciences humaines de Giorgi et d'autre part, sur l'analyse à l'aide des catégories conceptualisantes de Paillé & Mucchielli, ce second modèle permettant un degré d'inférence bien plus élevé au plan de l'interprétation des données. Au final, le processus de la construction et de la perte du projet vocationnel en psychologie est modélisé selon dix catégories conceptuelles, réparties en trois grandes sections. La première section, Le projet vocationnel, porte sur la période précédant le refus aux études supérieures en psychologie et se penche sur le développement du projet vocationnel. Elle est composée de trois catégories conceptuelles, à savoir l'Esquisse du projet vocationnel, la Construction de l'édifice vocationnel et la Candidature aux études supérieures en psychologie. La seconde section, La crise vocationnelle, porte sur la crise singulière qui suit le refus, en s'articulant autour des six catégories suivantes: le Refus, le Refus et les figures significatives, le Deuil du refus, la Reconstruction en psychologie, la Relance de la candidature et la Répétition du refus. Enfin, la troisième section, Le deuil du projet vocationnel en psychologie, est composée de la dixième catégorie nommée la Reconstruction. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : vocation, devenir psychologue, projet vocationnel, perte du projet vocationnel, analyse qualitative, catégories conceptualisantes.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur
Directeur de thèse: Rivière, Bernard
Mots-clés ou Sujets: Ambition professionnelle, Choix de carrière, Échec professionnel, Études avancées, Étudiant universitaire, Perte, Psychologie, Psychologue, Vocation, Québec (Province)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 16 mars 2011 18:39
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:17
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/3765

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...