Le rôle des parents dans les relations entre pairs au début de l'adolescence : une étude observationnelle

Nadeau, Karine (2010). « Le rôle des parents dans les relations entre pairs au début de l'adolescence : une étude observationnelle » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

La transition vers l'adolescence peut être associée pour certains jeunes à des difficultés dans les relations qu'ils entretiennent avec leurs pairs. Dans ce contexte, les parents peuvent représenter une source de soutien et d'aide potentiel. La présente thèse propose d'explorer deux stratégies que les parents peuvent utiliser: l'offre de conseils et l'intrusion. La majorité des études qui se sont intéressées à ces pratiques parentales l'ont fait de façon séparée. De plus, l'utilisation courante de questionnaires afin d'examiner les effets des pratiques parentales sur l'adaptation psychosociale des adolescents présente des limites importantes. Afin de parer à ces limites, une nouvelle mesure observationnelle est proposée dans le cadre de cette thèse. Une tâche de discussion parents-adolescent filmée est utilisée pour évaluer les conseils offerts par les parents et leur niveau d'intrusion. Le premier objectif de cette thèse vise à examiner la contribution unique des conseils offerts par les parents et de l'intrusion parentale sur le fonctionnement des jeunes dans le groupe de pairs au début de l'adolescence. Cet objectif sera examiné de façon concurrente et longitudinale sur une période de un an. Le second objectif s'intéresse à l'effet modérateur du sexe de l'adolescent sur le lien entre chacune des pratiques parentales et le fonctionnement du jeune. Cinq indicateurs du fonctionnement des jeunes dans le groupe de pairs sont considérés: la perception de compétence sociale, les comportements prosociaux, les comportements agressifs, la taille du réseau d'amis et les conflits vécus avec le meilleur ami. De plus, la révélation de soi de l'adolescent est utilisée comme variable contrôle dans les analyses. Quatre-vingt-treize élèves (46 filles; âge moyen = 12,9 ans) provenant de la grande région de Montréal forment l'échantillon de cette étude. Les variables parentales sont évaluées dans le cadre d'une tâche de discussion vidéo-filmée entre les parents et l'enfant qui se déroule à domicile. Une grille de codification macroscopique est appliquée. Les variables portant sur le fonctionnement des jeunes sont évaluées au même moment et de nouveau un an plus tard par des questionnaires complétés en classe par les adolescents et par leur enseignant-titulaire. Les résultats indiquent que, lorsque les parents offrent des conseils nombreux et de bonne qualité, leur adolescent rapporte vivre moins de conflits avec son meilleur ami et adopte davantage de comportements prosociaux avec l'ensemble de ses pairs. Aussi, les filles se perçoivent plus compétentes socialement lorsque leurs parents les guident dans la résolution de conflits avec leurs pairs. Par ailleurs, les pratiques parentales intrusives sont associées à une manifestation plus fréquente de comportements agressifs et moins fréquente de comportements prosociaux chez l'adolescent. De plus, les filles rapportent avoir moins d'amis dans leur réseau lorsque les parents utilisent une approche intrusive. L'impact de l'intrusion parentale demeure présent sur une période d'un an. En effet, elle est associée à une diminution des comportements prosociaux et de la taille du réseau d'amis des adolescents. Enfin, il est intéressant de noter que les parents offrent davantage de conseils lorsque leur adolescent divulgue beaucoup d'information concernant les problèmes vécus avec ses pairs. Par contre, les pratiques parentales intrusives sont davantage observées lorsque l'adolescent divulgue peu d'information. En conclusion, les effets des conseils offerts par les parents quant aux relations que l'adolescent entretient avec ses pairs de même que l'impact des pratiques parentales intrusives sont observables début de l'adolescence. L'effet remédiationel des conseils offerts par les parents proposé par certains auteurs n'a pu être confirmé avec certitude et doit être exploré davantage. Également, la pertinence de poursuivre l'investigation de l'impact de l'intrusion parentale dans les relations qu'entretient l'adolescent avec ses pairs a été démontrée dans cette thèse puisque cette pratique parentale est fortement associée au fonctionnement du jeune avec ses pairs. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : adolescence, influence parentale, relation avec les pairs, adaptation sociale et comportementale

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur
Directeur de thèse: Poulin, François
Mots-clés ou Sujets: Adaptation sociale, Adolescence, Adolescent, Influence parentale, Relation interpersonnelle
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 13 déc. 2010 16:42
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:16
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/3548

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...