Analyse du soutien que reçoivent les mères adolescentes de leur entourage et de leur utilisation des services sociaux, des services de santé et des ressources communautaires

Ménard, Isabelle (2010). « Analyse du soutien que reçoivent les mères adolescentes de leur entourage et de leur utilisation des services sociaux, des services de santé et des ressources communautaires » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

Le soutien social a un effet déterminant sur le bien-être des parents, sur leurs compétences parentales ainsi que sur le développement de l'enfant. En raison des nombreux facteurs de risque associés à la maternité adolescente, on peut croire que les jeunes mères sont particulièrement susceptibles de bénéficier de l'aide de leur entourage. L'objectif de la présente thèse est de mieux documenter le soutien que reçoivent les mères adolescentes de leur entourage au cours de la première année suivant la naissance de l'enfant et la satisfaction qu'elles en retirent. La thèse se concentre plus particulièrement sur le soutien au rôle parental puisqu'il apparaît critique pour les mères adolescentes. Afin de mieux cerner les besoins spécifiques des mères adolescentes, leurs mesures de soutien sont comparées à celles de mères adultes présentant des caractéristiques sociodémographiques similaires. Selon notre hypothèse, les mères adolescentes devraient recevoir plus de soutien de leur propre mère, mais en être moins satisfaites que les mères adultes. Elles devraient, par contre, en recevoir moins du père de leur bébé et de leurs amies et amis que les mères adultes. Enfin, les mères adolescentes et adultes qui obtiennent un faible soutien de leur entourage devraient avoir davantage recours aux services sociaux, aux services de santé et aux ressources communautaires. Quarante-neuf mères adolescentes et 50 mères adultes participent à la recherche. Les mères adultes sont primipares, peu scolarisées et habitent les mêmes quartiers que les mères adolescentes. Les mères répondent au Questionnaire de soutien au rôle parental (Feeley, 2001; Feeley, Gottlieb et Zelkowitz 2005) lorsque leur bébé est âgé de 4 mois et de 10 mois. Elles complètent aussi le Questionnaire sur les services de santé, services sociaux et ressources communautaires de Goulet et Marcil (2001) lorsque leur bébé est âgé 10 mois. En raison des fortes corrélations notées entre les divers scores de soutien reçu et ceux d'appréciation du soutien reçu, des scores composites de soutien social ont été créés. La comparaison des scores des mères adolescentes et adultes ne révèle aucune différence dans leurs scores de soutien instrumental, émotionnel et informationnel, ni dans leurs scores de soutien total. Des différences apparaissent, par contre, selon la source de soutien. Les mères adolescentes reçoivent davantage de soutien total et de soutien instrumental de la part de leur mère que les mères adultes et en sont plus satisfaites. Les mères adolescentes obtiennent, cependant, moins de soutien instrumental de leur conjoint et/ou du père du bébé et en sont moins satisfaites que les mères adultes. Les mères adolescentes sont néanmoins aussi nombreuses que les mères adultes à nommer leur conjoint et/ou le père de leur bébé parmi leur réseau de soutien. Elles rapportent également recevoir plus de soutien émotionnel de sa part que de toute autre personne de leur entourage. Bien que la grand-mère de l'enfant occupe une place centrale dans le réseau de soutien des mères adolescentes, celles-ci accordent clairement une importance considérable à l'aide de leur conjoint et/ou du père du bébé. Le soutien provenant des amies et amis ne diffère pas selon le groupe de mères. En ce qui concerne les services de santé, les services sociaux et les ressources communautaires, les mères adolescentes en utilisent une plus grande variété que les mères adultes. Elles ont recours, en particulier, à un plus grand nombre de services et ressources reliés aux besoins de base et les utilisent plus fréquemment que les mères adultes, ce qui souligne la précarité de leur situation. Toutefois, contrairement à notre hypothèse, les mères qui reçoivent peu de soutien de leurs proches n'utilisent pas plus de services et de ressources communautaires que les mères qui bénéficient d'un meilleur soutien. Ces résultats témoignent de la difficulté de joindre les groupes les plus vulnérables. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Adolescence, Maternité, Soutien social, Rôle parental, Services sociaux et ressources communautaires.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Cossette, Louise
Mots-clés ou Sujets: Mère adolescente, Réseau social, Rôle parental, Service communautaire, Service de santé, Service social
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 24 sept. 2010 19:02
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:16
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/3353

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...