Facteurs prévisionnels du développement de l'état de stress post-traumatique à la suite d'un événement traumatique chez les policiers

Martin, Mélissa (2010). « Facteurs prévisionnels du développement de l'état de stress post-traumatique à la suite d'un événement traumatique chez les policiers » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (9MB)

Résumé

Les événements traumatiques (ÉT) peuvent susciter des séquelles psychologiques importantes pour les individus qui en sont victimes, comme un état de stress post-traumatique (ÉSPT). Les policiers représentent une population à risque d'être exposée à des ÉT dans le cadre de leur travail et sont donc susceptibles de développer un ÉSPT. Ce trouble peut amener des répercussions considérables sur le fonctionnement psychosocial, la qualité de vie des individus qui en souffrent, entraîner une interférence marquée au niveau du travail et peut conduire à des coûts sociaux exorbitants. Ainsi, après l'exposition à un ÉT, il importe de pouvoir distinguer les facteurs qui influencent le développement et le maintien de réactions post-traumatiques (facteurs de risque) de ceux qui favorisent un retour plus rapide à une vie normale en prévenant l'apparition de symptômes post-traumatiques ou en atténuant leur intensité (facteurs de protection). L'identification des prédicteurs de l'ÉSPT chez une population policière s'avère primordiale et permettra de développer ultérieurement des stratégies de prévention et d'intervention efficaces. Le chapitre I présente une recension des principaux facteurs prévisionnels pouvant influencer l'ÉSPT dans la population générale et chez les policiers. Le chapitre II comprend un article empirique qui porte sur les facteurs de risque et de protection qui prédisent les réactions post-traumatiques chez une population de policiers. Le chapitre III dévoile les résultats d'un deuxième article empirique qui examine l'impact de l'exposition à un ÉT et l'impact d'un ÉSPT chez les policiers. Finalement, le chapitre IV présente une discussion générale et une analyse critique des résultats obtenus dans les deux articles empiriques tout en exposant des considérations méthodologiques, des pistes de recherche futures et des implications cliniques. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : État de stress post-traumatique, Prédicteurs, Facteurs de risque, Facteurs de protection, Policiers, Facteurs prévisionnels.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Marchand, André
Mots-clés ou Sujets: Facteur de risque, Impact, Névrose post-traumatique, Policier
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 16 juill. 2010 14:56
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:15
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/3195

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...