Trauma, religion et culture : les divers rôles de la religion dans le processus pour faire face à la violence organisée en Colombie

Sistiva, Diana (2009). « Trauma, religion et culture : les divers rôles de la religion dans le processus pour faire face à la violence organisée en Colombie » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB)

Résumé

L'objectif de cette thèse est d'explorer les rôles de la religion dans le processus pour faire face à une situation potentiellement traumatique de violence organisée; et ce dans un contexte culturel, socio-économique et politique précis, à savoir celui de la Colombie. La Colombie est un pays où culturellement la religion occupe une place importante dans la société. Elle connaît depuis plusieurs décennies un conflit armé ayant comme conséquence le déplacement forcé massif des populations à l'intérieur du pays. Cette recherche a une approche de psychologie culturelle, et se sert d'une méthodologie qualitative, avec des entretiens semi-structurés. Les participants comprennent 51 adultes déplacés (26 hommes et 25 femmes), et deux informants clés. Quatre thèmes sont explorés: a) le déplacement b) la religion au quotidien, c) les changements dans leur religion suite au déplacement, et d) les rôles de la religion dans l'expérience du déplacement. Les résultats montrent que la religion est importante pour les déplacés. Catholiques pour la plupart, leur religion est centrée sur une relation personnalisée et directe à Dieu, malgré les rituels collectifs pratiqués. Les déplacés vivent une religion culturellement ancrée, résistante à l'adversité: après le déplacement elle est soit restée inchangée, soit s'est renforcée. Concernant le déplacement, les aspects les plus marquants sont l'intensité des violences infligées, le caractère imminent des départs et la précarité à laquelle les déplacés sont confrontés en arrivant à Bogota. Malgré ces conditions et la souffrance éprouvée, il faut remarquer leur capacité à composer avec les ressources disponibles, et ce de manière active, souple et diversifiée. Plusieurs rôles de la religion ont été repérés dans ce processus. Ils ont été regroupés par leur fonctionnalité, en cinq groupes: a) pourvoyeur de sens, b) conservateur d'une stabilité, c) catalyseur de transformations, d) source de soutien social, et e) aspects potentiellement nocifs. La religion semble être pour cet échantillon une ressource salutaire, capable de s'articuler harmonieusement avec des ressources non religieuses, pour potentialiser leurs capacités et favoriser l'adaptation. Seule la culpabilité semble avoir un effet nocif, dont la fonctionnalité reste à explorer. La discussion des résultats souligne la pertinence d'étudier la religion d'un point de vue fonctionnel et fait le lien entre la relation à Dieu observée et la théorie de l'attachement. De plus, elle évalue les limites de l'étude et propose des pistes pour les futures recherches.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Tousignant, Michel
Mots-clés ou Sujets: Adaptation psychologique, Migration forcée, Psychologie culturelle, Religion, Rôle social, Traumatisme, Victime de guerre, Violence, Colombie
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 22 avr. 2010 18:38
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:13
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/2779

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...