Les représentations socioprofessionnelles des ergothérapeutes sur leur rôle en éducation à la santé

Tremblay, Manon (2009). « Les représentations socioprofessionnelles des ergothérapeutes sur leur rôle en éducation à la santé » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en éducation.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB)

Résumé

Les considérations économiques engendrées par une pénurie de ressources humaines et matérielles dans le domaine de la santé ont donné lieu à une restructuration de l'exercice professionnel des différents acteurs du système de santé. Dans une optique d'évaluation et d'imputabilité des services, la précision du rôle particulier des ergothérapeutes concernant l'éducation à la santé est importante. Bien que ce rôle soit clairement énoncé par l'Association canadienne d'ergothérapie, la documentation est relativement parcimonieuse quant aux pratiques des ergothérapeutes en ce domaine. Ce constat incite ainsi à élargir l'éducation à la santé comme objet d'études en explorant le concept de représentations socioprofessionnelles. Il s'agit d'une avenue prometteuse de recherche qui permet d'aborder et de décrire l'ensemble des connaissances, des opinions et des visions d'un groupe professionnel par rapport à un objet qui détermine leurs actions. Cette étude a ainsi pour but de décrire les représentations socioprofessionnelles des ergothérapeutes sur leur rôle en éducation à la santé. Deux stratégies d'analyse seront utilisées. La première, qualifiée de référentiel commun, concerne l'ensemble des connaissances, des actions et des visions qui sont communes aux ergothérapeutes. La seconde stratégie se centre sur les prises de position individuelle par rapport à ce référentiel commun. L'approche de recherche adoptée est qualitative prenant en compte la nature exploratoire de l'étude. Le mode d'échantillolmage retenu est dit théorique ou intentionnel. Les critères d'inclusion des participantes sont: être ergothérapeute, pratiquer à titre de clinicienne au Québec, détenir un baccalauréat en ergothérapie et avoir cinq années d'expérience professionnelle. Au total, 24 ergothérapeutes provenant de divers champs de pratique, dont la déficience intellectuelle, la santé mentale et la santé physique ont participé à l'étude. La moyenne d'années d'expérience des participantes est 11,35 années. Pour faire émerger les connaissances, les opinions et la vision des ergothérapeutes sur leur rôle en éducation à la santé, des entrevues semi-dirigées ont été menées. Les entrevues ont été analysées et codifiées en s'appuyant sur le cadre conceptuel de l'étude qui se centre sur les définitions de la santé et les modèles d'éducation à la santé.Les résultats démontrent que malgré un manque de formation en éducation à la santé, les ergothérapeutes interrogées possèdent un référentiel commun quant à ce rôle. Elles mentionnent jouer un rôle actif en éducation à la santé principalement dans le contexte d'un travail d'équipe interdisciplinaire. Leurs discours illustrent un rôle éducatif s'adressant à une clientèle cible (client, famille, collègue) en prévention secondaire et tertiaire. Leur enseignement est jugé pratique et utile se percevant avant tout comme des vulgarisateurs d'information. Leur manque de connaissances des modèles en éducation les amène à utiliser des modèles expérientiels, des modèles de pratique ergothérapique ou encore des modèles d'intervention de l'équipe multidisciplinaire. Leurs interventions sont cependant perçues aidantes et permettent, entre autres, à des individus de demeurer actifs dans leur environnement et de continuer à participer à leurs occupations. Ce manque de formation initiale ou continue en éducation à la santé pourrait également expliquer la difficulté des ergothérapeutes à intervenir en prévention primaire et ce, malgré une vision future où le rôle de consultant et le volet préventif gagneront en importance. Les ergothérapeutes ne possèdent pas le langage utilisé par les autres professionnels impliqués en santé publique et elles omettent, à tout le moins dans leurs discours, d'identifier des éléments essentiels contribuant à l'adoption d'un comportement lié à la santé. Il s'agit entre autres, du contrôle perçu et de l'attitude par rapport au dit comportement. La deuxième stratégie d'analyse portant sur les prises de position individuelle par rapport au référentiel commun a contribué à enrichir la compréhension du rôle des ergothérapeutes en éducation à la santé en identifiant quatre typologies d'éducateur. Comparativement à la première stratégie qui visait une synthèse des réponses à une question pour l'ensemble des participantes (approche inter-sujet), cette deuxième stratégie s'intéresse aux éléments communs issus des réponses aux différentes questions pour une même participante (approche intra-sujet). Deux axes principaux permettent de distinguer les participantes: 1) pragmatique -théorique; et 2) convergent -accommodateur. La combinaison des pôles de chacun de ces axes a ainsi permis d'identifier quatre types d'éducateur à la santé. Comme retombée, cette étude fournit un cadre de référence pour développer de la formation continue pour les ergothérapeutes en éducation à la santé. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Représentations socioprofessionnelles, Éducation à la santé.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Mots-clés ou Sujets: Ergothérapeute, Influence, Éducation à la santé
Unité d'appartenance: Faculté des sciences de l'éducation
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 02 févr. 2010 19:19
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:12
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/2531

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...