Les comportements de communication comme déterminants de l'ajustement dyadique et de la stabilité conjugale : le rôle modérateur de la personnalité

Lazaridès, Ariane (2008). « Les comportements de communication comme déterminants de l'ajustement dyadique et de la stabilité conjugale : le rôle modérateur de la personnalité » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

Dans cette thèse, nous avons vérifié l'hypothèse que la personnalité d'un partenaire d'un couple puisse avoir un rôle modérateur dans la relation entre, d'une part, les comportements de communication manifestés par l'autre partenaire et, d'autre part, la satisfaction conjugale du premier partenaire et la stabilité du couple. De nombreuses études se sont penchées sur les déterminants de la satisfaction et de la stabilité conjugales, dont un certain nombre cherchaient à établir le lien entre les comportements de communication manifestés par les couples lorsqu'ils discutaient d'un conflit au sein de leur relation et divers indicateurs de la qualité de la relation. Bien que des résultats intéressants soient ressortis de ces études, il reste encore de nombreuses interrogations quant aux comportements qui sont bénéfiques ou nuisibles aux relations conjugales. Il semble que certains comportements conceptualisés comme positifs puissent en fait être neutres ou nuisibles, et qu'à l'inverse, certains comportements négatifs puissent s'avérer neutres ou positifs. Il pourrait donc y avoir une troisième variable qui modère, ou fait varier, la relation entre les comportements de communication et la satisfaction et la stabilité conjugales. Dans cette thèse, nous avons fait l'hypothèse, à notre connaissance jamais testée, que la personnalité d'un partenaire joue un rôle modérateur dans la relation entre les comportements de communication de l'autre partenaire, la satisfaction conjugale à long terme du premier partenaire et la stabilité du couple. Autrement dit, la personnalité d'un partenaire affecterait la relation entre les comportements de l'autre partenaire et la qualité des relations conjugales. En effet, la personnalité étant une tendance à agir et réagir selon des patrons relativement stables indépendamment de la situation, il est plausible qu'elle affecte la réaction des partenaires aux comportements de l'autre. La relation entre les comportements de communication et la satisfaction et la stabilité conjugales dépendrait donc des traits de personnalité des partenaires. Au-delà des résultats présentés, cette thèse revêt aussi un intérêt plus large en ce qu'elle fait un pont entre les modèles selon lesquels ce sont les processus interpersonnels (comme la communication) qui sont centraux à la prédiction de la qualité des relations conjugales, et les modèles selon lesquels ce sont les caractéristiques intrapersonnelles qui sont centrales. D'autres études (par exemple celle de Donnellan et ses collègues (2004)) ont établi des liens entre ces deux types de modèles, mais l'ont fait en partant de la prémisse que la personnalité affecte les relations conjugales à travers son influence sur les comportements de communication, donc en utilisant un modèle médiationnel. Nos études ont plutôt utilisé un modèle modérationnel, selon lequel la personnalité affecte la force et/ou la direction du lien entre les comportements de communication et la satisfaction et la stabilité conjugales. Dans le chapitre l, nous présentons une revue de la documentation publiée au sujet des liens entre les comportements de communication, la personnalité et la satisfaction et la stabilité conjugales. Nous présentons également nos objectifs et hypothèses de recherche. Le chapitre 2 présente la première étude de cette thèse, Les comportements de communication comme déterminants de l'ajustement dyadique: le rôle modérateur de la personnalité. Cette étude en deux temps porte sur un échantillon de 82 couples hétérosexuels francophones. En un premier temps, ces couples ont répondu à des questionnaires sur leur ajustement dyadique, leur personnalité et les sujets de conflits dans la relation. Ils ont aussi été filmés pendant une discussion de résolution de conflit de 15 minutes. Environ 30 mois plus tard, les couples ont de nouveau répondu au questionnaire sur l'ajustement dyadique. Notre hypothèse générale était que la personnalité d'un partenaire aurait un rôle modérateur dans la relation entre les comportements de communication observés sur vidéo de l'autre partenaire et l'ajustement dyadique à long terme du premier partenaire. Nos hypothèses spécifiques étaient que le névrotisme aurait un effet négatif sur cette relation et que l'amabilité et la conscience auraient un effet positif. Cependant, nos résultats ont plutôt montré que l'ouverture de la femme et l'extraversion de l'homme jouent un rôle modérateur dans la relation entre les comportements de communication et l'ajustement dyadique. Le chapitre 3 présente la deuxième étude de cette thèse, La personnalité comme modérateur de la relation entre les comportements de communication et la stabilité des couples. L'échantillon était cette fois-ci composé de 127 femmes et 116 hommes provenant de 135 couples. Au temps 2, 82 couples (164 individus) étaient intacts, alors que le reste de l'échantillon, soit 79 individus (45 femmes et 34 hommes), étaient séparés. La méthodologie de la première étude a été reprise, à la différence près que les personnes séparées ne répondaient pas au questionnaire sur l'ajustement dyadique au temps 2. Les hypothèses de la première étude ont également été reprises, en utilisant la stabilité conjugale comme variable dépendante. L'extraversion de la femme a démontré une fonction modératrice dans la relation entre les comportements de communication et la stabilité, mais pas toujours positive. Le névrotisme et l'amabilité de l'homme se sont aussi avérées jouer un rôle modérateur. Le chapitre 4 conclut la thèse avec une récapitulation des résultats obtenus, les conclusions que l'on peut tirer de la présente thèse ainsi que des pistes pour les recherches futures.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Mots-clés ou Sujets: Communication dans le couple, Personnalité, Relation de couple, Satisfaction personnelle, Stabilité
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 13 févr. 2009
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:08
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/1758

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...