Les perceptions face à la mise en place de l'infrastructure verte dans les villes de la Rive Sud de Montréal : Saint-Lambert, Brossard et Mont-Saint-Hilaire

Ayassamy, Prisca (2022). « Les perceptions face à la mise en place de l'infrastructure verte dans les villes de la Rive Sud de Montréal : Saint-Lambert, Brossard et Mont-Saint-Hilaire » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en sciences de l'environnement.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (88MB)

Résumé

Dans le cadre du changement climatique, l’adaptation des systèmes humains nécessite un processus d’ajustement au climat et à ses effets afin d’alléger ou d’éviter les dommages environnementaux. Le concept de résilience a été développé et appliqué à des systèmes complexes intégrant les systèmes sociaux et les composantes écologiques. Il met l’accent sur le fonctionnement de ces systèmes dans leur ensemble, mais aussi sur leurs fortes relations et interdépendances. Dans un contexte d’aménagement de la ville, il est inévitable d’aborder la notion de résilience afin de trouver des solutions d’adaptation des milieux bâtis face aux problématiques du changement climatique. En ce sens, les rôles et actions des intervenants des villes sont au centre de la mise en place de tout processus d’adaptation urbain. Les acteurs municipaux, par leurs actions, peuvent assumer le changement et l’incertitude, créer des conditions propices au rétablissement et au renouveau après une perturbation, combiner différents types de connaissances pour l’apprentissage et créer des opportunités d’auto-organisation à l’échelle du territoire municipal. En résumé, l’objet d’étude de cette thèse vise les acteurs des villes et leurs actions réciproques afin d’étudier les stratégies mises en œuvre pour renforcer la capacité d’adaptation des milieux bâtis. Ceci en mettant l’accent sur les dimensions sociale et écologique de leurs interventions de type « infrastructures vertes » sur le système urbain de leur ville. La recherche montre qu’une meilleure connaissance des infrastructures vertes (IV) et de leurs effets pourrait devenir un moteur de changement politique, économique et socioculturel en faveur d’une meilleure durabilité du milieu bâti. De ce fait, les villes n’ont pas d’autre choix pour s’adapter et être résilientes que de mettre en place des services écosystémiques tels que les IV nécessaires dans un contexte de menaces liées aux événements naturels. _____________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : infrastructure verte ; résilience ; perception ; adaptation ; inertie; ville ; municipalité ; gouvernance ; système socio écologique ; changement climatique

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: Fichier numérique reçu et enrichi en format PDF/A.
Directeur de thèse: Racine, François
Mots-clés ou Sujets: Adaptation aux changements climatiques / Verdissement des villes / Résilience urbaine / Urbanisme durable
Unité d'appartenance: Instituts > Institut des sciences de l'environnement (ISE)
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 06 juill. 2022 12:17
Dernière modification: 06 juill. 2022 12:17
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/15641

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...