Les effets d'un programme d'intervention multimodal en activité physique sur les habiletés motrices fondamentales d'enfants du primaire présentant des difficultés motrices

Loiselle, Anne-Marie (2022). « Les effets d'un programme d'intervention multimodal en activité physique sur les habiletés motrices fondamentales d'enfants du primaire présentant des difficultés motrices » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en éducation.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB)

Résumé

Cette thèse se veut une contribution à l'amélioration des pratiques d’intervention sur les habiletés motrices fondamentales (HMF) d’élèves du primaire et d'évaluation de programme. La démarche rigoureuse adoptée vise une meilleure compréhension des processus par lesquels les programmes d’intervention peuvent contribuer à améliorer les HMF chez les enfants ayant des difficultés motrices afin de favoriser l’engagement durable dans la pratique d’activité physique (AP). La maîtrise des HMF durant l’enfance est essentielle pour l’adoption d’une pratique régulière d’AP à long terme. La perception de l’enfant au regard de ses propres HMF constitue aussi un facteur clé de son engagement dans la pratique d’AP. Malheureusement, trop d’enfants ne maîtrisent pas suffisamment les HMF pour en retirer les bénéfices, tel que le rapporte la littérature scientifique. Pourtant, cette maîtrise peut être acquise par des interventions, car ces habiletés ne reposent pas uniquement sur un processus de maturation. Plusieurs recherches qui ont porté sur les approches d’intervention soutenant l’apprentissage des HMF se centrent sur les effets obtenus. Pourtant, l’évaluation de la mise en oeuvre est primordiale afin de s’assurer que les services offerts par l’application d’un programme d’intervention sont de bonne qualité et correspondent à ce qui a été élaboré initialement. L’évaluation de programme permet aussi de mieux comprendre les mécanismes qui ont conduit aux effets obtenus. La question de recherche de la présente thèse vise à étudier quels sont les effets d’un programme d’intervention multimodal mis en oeuvre sur les HMF et la CMP d’enfants ayant des difficultés motrices. Cette recherche repose sur un devis quasi expérimental avant-après. L’échantillon inclut 12 élèves de 1re et 2e année qui ont participé à un programme d’intervention multimodal de 14 séances de 60 à 75 minutes en milieu scolaire. Les participants ont tous été exposés à trois approches d’intervention, soit la pédagogie de maîtrise, la Cognitive orientation to daily occupational performance (CO-OP) et les activités dirigées. Des activités visant les HMF de contrôle d’objets, de locomotion et de stabilité étaient offertes au cours des séances. Les HMF réelles et perçues des participants ont été mesurées à deux temps avant et après le programme. L’évaluation de programme a été basée sur le modèle d’action/changement de Chen (2015). La collecte d’autres données a permis de documenter la mise en oeuvre du programme d’intervention multimodal. Ces données ont été recueillies au moyen d’un questionnaire (parents), de grilles d’autoévaluation de la mise en oeuvre des approches d’intervention (intervenants), d’entretiens semi-dirigés (participants) et de diverses notes de la chercheure. Globalement, les résultats montrent une amélioration significative des HMF à la suite de la mise en oeuvre du programme d’intervention multimodal. Cette amélioration porte plus spécifiquement sur les HMF de contrôle d’objets et de stabilité. Une telle amélioration n’est pas observée pour la CMP (compétence motrice perçue). Au regard de la comparaison de l’efficacité des trois approches d’intervention, aucune ne s’avère plus efficace pour améliorer les HMF ou la CMP. Les résultats montrent que 78 % des séances prévues ont été offertes. L’approche en pédagogie de maîtrise a été appliquée avec un taux d’adhésion jugé fidèle de 82 % par rapport à ce qui était prévu. Toutefois, l’adhésion à l’approche en CO-OP a représenté un plus grand défi avec un taux d’adhésion jugé peu fidèle de 50 %. Les élèves ont participé à 88 % des séances, ce qui représente un taux de présence jugé très fidèle. Les résultats de l’évaluation de programme mettent en évidence l’importance de l’arrimage entre l’organisation qui met en oeuvre le programme d’intervention et les partenaires, de la formation spécifique aux approches d’intervention et de l’engagement des participants. La remise de planifications de séances aux intervenants en plus de l’évaluation continue de la fidélité des interventions apparaissent aussi comme des points importants pour assurer la qualité de la mise en oeuvre. Sur le plan des HMF, cette thèse montre que l'utilisation d’un programme d’intervention multimodal adapté aux caractéristiques de sous-groupes d'élèves qui ont des difficultés motrices constitue une approche prometteuse pour favoriser la maîtrise des HMF et du même coup soutenir la pratique d’AP toute la vie durant. De plus, la présente recherche soutient la pertinence et le réalisme d'une approche évaluative qui permet de développer une compréhension plus approfondie des mécanismes de changement et contribue à améliorer les programmes. _____________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : habiletés motrices fondamentales, compétence motrice perçue, intervention, programme d’intervention multimodal, évaluation de programme

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: Fichier numérique reçu et enrichi en format PDF/A.
Directeur de thèse: Verret, Claudia
Mots-clés ou Sujets: Habiletés motrices / Troubles moteurs chez l'enfant / Programmes d'intervention / Évaluation de programme / Approche multimodale en éducation
Unité d'appartenance: Faculté des sciences de l'éducation
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 15 juin 2022 11:08
Dernière modification: 15 juin 2022 11:08
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/15605

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...