Les habiletés motrices fines et globales chez les enfants vulnérables de maternelle 5 ans faisant partie de l'Enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle 2017

Bernier, Macha (2022). « Les habiletés motrices fines et globales chez les enfants vulnérables de maternelle 5 ans faisant partie de l'Enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle 2017 » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en kinanthropologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB)

Résumé

L’entrée à l’école est une étape importante dans la vie scolaire d’un enfant et tout doit être mis en oeuvre pour qu’il puisse être accueilli quels que soient ses besoins. Par ailleurs, afin d’entamer son parcours scolaire dans les meilleures conditions possibles, il doit avoir les moyens physique, social, émotionnel et cognitif de répondre aux attentes du système scolaire. Pourtant, plusieurs enfants ne sont pas prêts à l’école, entre autres, au niveau physique. L’Enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle (EQDEM), conduite en 2017, a révélé que 10,6% des élèves de maternelle 5 ans étaient vulnérables pour le domaine de développement « Santé physique et bien-être », un domaine qui inclut les habiletés de motricité globale et fine. Tel que construit, le questionnaire complété par les enseignants.es de maternelle pour cette enquête, l’Instrument de mesure du développement de la petite enfance (IMDPE), fusionne les questions reliées à la motricité avec d’autres questions plus générales portant, entre autres, sur le niveau d’énergie de l’enfant, son alimentation et son autonomie. Ainsi, il est difficile de savoir si les enfants vulnérables pour le domaine « Santé physique et bien-être » le sont aussi au niveau de leur motricité. Les objectifs de cette recherche étaient, tout d’abord, d’évaluer les réponses des enseignants.es aux items (questions) moteurs de l’IMDPE pour les enfants vulnérables pour le domaine « Santé physique et bien-être », puis de comparer les évaluations des enfants à celles de l’échantillon total de l’EQDEM. Le deuxième objectif était de comparer les réponses des enseignants.es aux items de motricité globale à celles aux items de motricité fine. Puis le troisième objectif était d’identifier si les réponses des enseignants.es aux items moteurs étaient influencées par le sexe, l’âge, le lieu de naissance, la défavorisation matérielle et sociale et l’indice de milieu socioéconomique de l’école de l’enfant. Les résultats de cette recherche montrent que parmi les enfants vulnérables pour le domaine de développement « Santé physique et bien-être », il y avait plus d’enfants susceptibles d’être aussi vulnérables pour leur motricité. Il n’y avait pas de différences importantes dans les réponses des enseignants.es entre la motricité globale et la motricité fine. Des associations significatives étaient présentes entre le sexe et les réponses des enseignants.es, les garçons étant évalués comme plus vulnérables que les filles au niveau de certaines habiletés motrices. Les enfants plus jeunes étaient davantage vulnérables que les enfants plus vieux pour quatre des cinq items moteurs. Des associations significatives étaient aussi présentes entre l’indice de défavorisation matérielle et les deux items de motricité globale, soit l’item 8, Fait preuve de coordination, et l’item 11, Habileté à monter et à descendre des escaliers, indiquant que les indicateurs de défavorisation matérielle des parents, soit la scolarisation, avoir un emploi ou non et le revenu semblent avoir plus d’effets sur la motricité globale des enfants que sur leur motricité fine. Finalement, les enfants fréquentant une école en territoire défavorisé avaient de meilleures évaluations que ceux fréquentant une école en territoire non-défavorisé pour les items de motricité globale et de motricité fine. Ainsi, cette recherche permet de relever que plusieurs enfants québécois ont besoin de plus de soutien pour la motricité dès la maternelle et que des efforts doivent être accomplis dans ce domaine car la vulnérabilité n’est pas irrémédiable pour la suite du cheminement scolaire de l’enfant. Il est essentiel que chaque enfant puisse être prêt pour son entrée à l’école. _____________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : motricité globale, motricité fine, vulnérabilité, préparation à l’école, maternelle, Enquête québécoise sur le développement des enfants, Instrument de mesure du développement de la petite enfance

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Fichier numérique reçu et enrichi en format PDF/A.
Directeur de thèse: Cadoret, Geneviève
Mots-clés ou Sujets: Motricité chez l'enfant / Développement des enfants / Enfants d'âge préscolaire / Québec (Province) / Enquête québécoise sur le développement des enfants
Unité d'appartenance: Faculté des sciences > Département de kinanthropologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 10 mai 2022 10:20
Dernière modification: 10 mai 2022 10:20
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/15459

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...