La perception d'enseignants sur les apports et limites d'une épreuve dynamique de compréhension en lecture auprès d'adolescents ayant une déficience intellectuelle

Aldama, Rebeca (2022). « La perception d'enseignants sur les apports et limites d'une épreuve dynamique de compréhension en lecture auprès d'adolescents ayant une déficience intellectuelle » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en éducation.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB)

Résumé

La compréhension en lecture est une compétence essentielle à développer chez toute personne pour favoriser sa participation sociale et son accès aux savoirs et aux nouvelles connaissances tout au long de sa vie. Durant la scolarité, cette compréhension se développe grâce à de multiples activités et au contact d’une variété de genres de texte. Toutefois, son enseignement et son évaluation représentent des défis de taille pour les enseignants puisqu’il s’agit d’un ensemble complexe de connaissances, d’habiletés et de stratégies ne pouvant pas être abordé de façon unilatérale. La tâche serait encore plus difficile pour les enseignants d’élèves ayant une déficience intellectuelle (DI) eu regard aux contraintes rattachées à la complexité qu’elle évoque, aux nombreux facteurs du contexte qui y sont impliqués, aux caractéristiques des élèves et aux prescriptions ministérielles. De surcroît, les épreuves mises à disposition pour les enseignants dans les écoles présentent des lacunes liées à leur validité de construit, leur sensibilité, leur authenticité et leur utilité dans les classes. Ces épreuves sont encore moins accessibles auprès d’élèves ayant une DI, car elles sont peu adaptées à leurs caractéristiques développementales et sont souvent trop statiques pour appréhender leur potentiel d’apprentissage en lecture. Des auteurs suggèrent alors de recourir à des méthodes d’évaluation dynamique (ÉD), surtout auprès d’élèves à risque ou en difficulté. Les ÉD permettent d’interagir avec les apprenants durant la passation afin de situer leur zone proximale de développement (ZPD) en compréhension en lecture, et ainsi de mieux comprendre comment optimiser leur développement en lecture. Malgré les efforts et les résultats prometteurs de plusieurs études démontrant la pertinence de ce type d’épreuves auprès de différents apprenants, leur implantation dans les écoles constitue le plus grand défi jusqu’ici. Avant de promouvoir la mise en place d’une telle méthode dans les classes, cette étude met en lumière la nécessité d’explorer la perception d’enseignants sur les apports et limites d’une épreuve dynamique de compréhension en lecture auprès de préadolescents et d’adolescents québécois ayant une DI. Deux épreuves de compréhension en lecture ont été passées auprès de quatre élèves ayant une DI : (1) la première de manière statique avec leur enseignante, (2) la seconde de manière dynamique avec la chercheuse. Un rapport différentiel des résultats de chaque élève aux deux épreuves, alimenté de séquences vidéo, a ensuite été remis à leur enseignante. Les données des quatre enseignantes ont été récoltées à l’aide d’entretiens semi-dirigés, de questionnaires et de journaux de bord afin d’explorer leur perception sur la pertinence et l’accessibilité de ces épreuves dans leur contexte de classe. Les résultats démontrent que les enseignantes perçoivent l’épreuve dynamique comme plus efficace pour appréhender le potentiel en compréhension en lecture – et donc la ZPD – de leurs élèves et qu’elle favorise l’arrimage entre leurs pratiques d’enseignement, d’apprentissage et d’évaluation, notamment car : (1) elle permet de dégager les stratégies cognitives métacognitives des élèves grâce au type de questionnement et (2) elle donne des pistes précises d’intervention favorisant le développement en compréhension de lecture chez leurs élèves. Toutefois, les enseignantes y voient des limites quant à leur implantation dans les classes, rattachées principalement au manque de temps, de soutien et de formation pour y recourir à bon escient. Les résultats de cette étude viennent alimenter d’éventuelles recherches visant à investiguer sur des stratégies d’implantation des ÉD dans les classes. Sur le plan des implications pour la pratique, cette recherche suggère que d’introduire de l’enseignement durant le processus d’évaluation (p.ex. découverte de stratégie avec médiation, modelage, pratique guidée, enseignement explicite), de même que de questionner oralement les élèves sur leurs stratégies cognitives et métacognitives seraient des interventions efficaces pour mieux appréhender leur potentiel d’apprentissage et pour dégager des stratégies d’enseignement susceptibles de les aider à progresser davantage en compréhension en lecture.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: Fichier numérique reçu et enrichi en format PDF/A.
Directeur de thèse: Turcotte, Catherine
Mots-clés ou Sujets: Compréhension de la lecture / Évaluation dynamique / Adolescents ayant une déficience intellectuelle / Enseignants
Unité d'appartenance: Faculté des sciences de l'éducation
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 08 mars 2022 11:14
Dernière modification: 08 mars 2022 11:14
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/15241

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...