Le rôle de l'alliance thérapeutique sur le taux d'adhésion et les adaptations physiques d'un programme d'entraînement chez les jeunes femmes

Faust, Andréa (2021). « Le rôle de l'alliance thérapeutique sur le taux d'adhésion et les adaptations physiques d'un programme d'entraînement chez les jeunes femmes » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en kinanthropologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB)

Résumé

Le taux d’adhésion (abandon, conformité et présence) ainsi que les adaptations physiques à un programme d’entraînement sont des facteurs importants qui peuvent influencer la pratique d’activité physique. L’alliance thérapeutique entre un kinésiologue et un participant pourrait jouer un rôle sur la pratique d’activité physique. Par contre, aucune étude ne s’est arrêtée sur l’impact de l’alliance thérapeutique sur le taux d’adhésion et les adaptations physiques durant une intervention en activité physique. L’objectif de cette présente recherche était donc de déterminer si l’alliance thérapeutique peut prédire le taux d’abandon, de conformité et de présence ainsi que les adaptations physiques suite à un programme d’entraînement chez des jeunes femmes. Pour ce faire, quatre kinésiologues (22,6 ± 3,7 ans) et 21 participantes (23,8 ± 2,7 ans) ont été recrutées. Les participantes ont suivi un programme d’entraînement (intervalle à haute intensité + musculation) deux fois par semaine pendant 8 semaines (16 séances). La composition corporelle (DEXA), quatre mesures de la force musculaire, la consommation maximale d’oxygène (VO2 max) (protocole de Bruce), l’alliance thérapeutique (questionnaire) ainsi que le taux d’abandon, de conformité et de présence ont été évalués. Les résultats montrent qu’il y a eu une augmentation du score de l’alliance thérapeutique durant l’entraînement. Par contre, le taux d’abandon (10%), de conformité de l’entraînement en endurance (94,9 ± 20,2%) et en musculation(95 ± 20,3%) ainsi que de présence (83,3 ± 19,6%) ne sont pas prédits par l’alliance thérapeutique. Cependant, la seule variable prédite par l’alliance thérapeutique était une mesure de la force musculaire du bas du corps (flexion des jambes). En conclusion, les résultats suggèrent que l’alliance thérapeutique ne semble pas prédire le taux d’adhésion et pourrait, en partie, prédire les adaptations physiques (force musculaire)chez des jeunes femmes. _____________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : alliance thérapeutique, abandon, présence, conformité, programme d’entraînement

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Fichier numérique reçu et enrichi en format PDF/A.
Directeur de thèse: Karelis, Antony
Mots-clés ou Sujets: Entraînement physique / Alliance thérapeutique / Kinésiologues / Jeunes femmes
Unité d'appartenance: Faculté des sciences > Département de kinanthropologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 20 déc. 2021 13:44
Dernière modification: 20 déc. 2021 13:44
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/14910

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...