Centralité, efficacité et pertinence actuelle des concepts de religion de l'individu et de religion de la famille dans l'œuvre d'Émile Durkheim

Mongeau, Jean-Luc (2021). « Centralité, efficacité et pertinence actuelle des concepts de religion de l'individu et de religion de la famille dans l'œuvre d'Émile Durkheim » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en sciences des religions.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB)

Résumé

Considérée comme un classique de la littérature produite par les sciences humaines, l’œuvre d’Émile Durkheim aura été l’objet de nombreuses analyses au cours des cent dernières années. La présente étude prétend en proposer une lecture renouvelée par la mise en évidence de deux concepts qui, en dépit de leur centralité, de leur efficacité et de leur pertinence actuelle, semblent avoir échappé aux commentateurs qui nous ont précédé. Par la pratique de l’analyse intertextuelle, seront mis en exergue les éléments constitutifs d’une religion de l’individu et d’une religion de la famille qui, toutes deux, favorisent des compréhensions et des utilisations inattendues de la production de celui qui doit être considéré comme le fondateur de la sociologie universitaire française. L’hypothèse mise d’avant suggère que certaines formes de censure, soutenues par un familialisme persistant, auraient limité la qualité des analyses d’une œuvre dont l’élément de base, le constat fondamental, ou encore le fait social premier, identifié par son auteur, serait l’augmentation de la densité morale des sociétés qui provoque alors le développement de l’individualisme et de son corollaire obligé : une religion de l’humanité, instaurée et administrée par ce que Durkheim en vient à nommer un État individualiste. La méthode utilisée permettra de suivre le philosophe et sociologue, de citation en citation, à l’intérieur des travaux qu’il a entrepris et qui ont pour objet des faits sociaux tels que le crime et la peine, le suicide, la division du travail, ou encore et de façon déterminante, l’évolution du droit contractuel. De ces études, la plus surprenante, et celle qui expliquera au mieux la censure entrevue, est certainement son analyse du droit de propriété. Nos pérégrinations, faites à l’intérieur d’un corpus que nous n’avons pas quitté, conduisent à l’énoncé durkheimien d’un culte de l’individu qui serait celui d’une religion de l’humanité. Comme le suggère Durkheim, le périple proposé au lecteur invite à prendre en compte trois principaux vecteurs de compréhension. Le premier souligne que les représentations mentales que l’on se fait de la famille sont à ce point imprégnées en chacun de nous que les relations logiques généralement utilisées pour en faire l’étude sont souventes fois formées sur la base même de ces relations domestiques. Le deuxième vecteur a trait à l’absolue nécessité d’éclaircir le flou sémantique entourant la notion d’individu, ce qui conduira à l’identification de trois niveaux de rapport à l’indivision. Le dernier des vecteurs de compréhension montre un Durkheim peu intéressé par la redistribution de type socialiste, mais plutôt motivé par la recherche d’un indicateur ferme de la dignité humaine qu’il identifiera comme étant la propriété du sol, de la valeur immobilière. Il suggère alors que soit équitablement partagées ces valeurs qui sont la richesse en elle-même ainsi que le centre de gravité de la famille qui, par les voies de l’institution de l’héritage, parviendrait difficilement à une juste redistribution de ces mêmes valeurs entre les individus : la forme passée et toujours actuelle de l’institution vouée à la tradition des avoirs deviendrait alors la source de l’injustice inhérente au régime contractuel dans lequel nous vivons encore aujourd’hui. Après avoir lu, relu et interprété à nouveaux frais l’œuvre durkheimienne, nous ne pouvons qu’inviter le lecteur à nous emboîter le pas dans la synthèse de cette démarche. _____________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Durkheim, Religion, Individu, Famille, Dignité humaine, Richesse capitalisée, Justice contractuelle

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: Fichier numérique reçu et enrichi en format PDF / A.
Directeur de thèse: Roy, Marie-Andrée
Mots-clés ou Sujets: Émile Durkheim / Religion / Individu / Familles / Individualisme
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de sciences des religions
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 18 nov. 2021 11:47
Dernière modification: 18 nov. 2021 11:47
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/14785

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...