Apprentissage du français et apprentissage d'un instrument de musique chez l'élève manifestant des comportements d'hyperactivité

Essiambre, Linda (2008). « Apprentissage du français et apprentissage d'un instrument de musique chez l'élève manifestant des comportements d'hyperactivité » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en éducation.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (19MB)

Résumé

Depuis de nombreuses années, le trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH) a suscité un intérêt constant chez les chercheurs; l'ampleur des travaux toujours en cours aux États-Unis et l'abondance des ouvrages qui existent déjà sur la question témoignent de la complexité de cette problématique. En milieu scolaire, les élèves présentant des symptômes liés à ce trouble sont caractérisés par de faibles résultats académiques (APA, 1994; Barkley, 1998) et éprouvent souvent de nombreux problèmes de comportement et d'apprentissage ainsi que des difficultés à entretenir des relations harmonieuses avec leurs pairs. Barkley, Fisher et Smallish (2004) mentionnent que différents facteurs, dont des difficultés scolaires persistantes, entraînent fréquemment une baisse de motivation ainsi qu'une diminution de l'estime de soi. Selon Giguère (2007), puisque ces élèves éprouvent des difficultés de régulation, principalement dans les tâches requérant de l'organisation, de la planification et de l'inhibition, il apparaît possible de les aider à se réguler à travers un choix d'activités suscitant motivation, intérêt et créativité, tels le sport et la musique. Une étude de Lowe (1998) visant l'intégration de la musique et du français dans un programme d'immersion française démontre que les enseignantes ont observé le développement créatif des élèves tant en musique qu'en français. Elles ont aussi remarqué que les cours musique/langue intégrées avaient réussi à rejoindre certains élèves, dont ceux qui souffraient de troubles d'attention, qu'elles n'étaient pas parvenues à rejoindre dans les cours traditionnels. Nous avons donc expérimenté une approche novatrice multisensorielle et cognitivo-motrice en musique, à travers l'apprentissage de la guitare, pour en explorer les liens avec l'apprentissage du français, chez l'élève manifestant des comportements d'hyperactivité. L'approche méthodologique préconisée est l'étude de cas et la méthode est l'analyse systématique de l'information en cinq phases selon Van Der Maren (1999). Pendant une année scolaire échelonnée sur vingt cycles de neuf jours, six sujets vivant avec l'hyperactivité ont suivi des cours de guitare axés sur un programme musical de lecture à vue, à raison de deux cours par cycle. Pour faire partie de cette étude, chaque sujet devait être au premier cycle du secondaire, présenter des difficultés d'apprentissage et de comportement signifiées par le milieu scolaire, ne pas être médicamenté durant l'année scolaire en cours, être débutant en guitare, et avoir un diagnostic médical d'hyperactivité. L'étude des liens entre ces deux formes de langage, la musique et le français, a été réalisée sous trois catégories émergentes: l'apprentissage, le comportement et la psychomotricité. Des données d'ordre qualitatif ont été recueillies à partir des entrevues, du journal de bord et des bulletins, puis ont été regroupées selon ces trois unités d'analyse. Les principales similitudes qui s'en dégagent touchent en premier lieu la dimension comportementale, sous trois aspects: comportement, hyperactivité et relations sociales. Au plan du comportement, on note une diminution de l'agressivité et une amélioration de l'attitude générale en classe. Au plan de l'hyperactivité, les sujets démontrent une amélioration du contrôle de soi à tous les niveaux. Les progrès au plan social se manifestent par un sens accru des responsabilités, de l'engagement dans les activités collectives, du respect envers les autres et de l'estime de soi. Sur le plan des apprentissages, le goût de la lecture et le goût de la réussite scolaire est souligné particulièrement en français. Une nette amélioration est notée pour la majorité des sujets dans les deux champs à l'étude concernant le potentiel, la motivation, la créativité, l'engagement dans les apprentissages, la mémorisation et la persévérance. Des progrès sont également signalés quant à la curiosité intellectuelle, la capacité d'attention, d'analyse et de synthèse. Parmi les éléments observés sous la catégorie émergente de la psychomotricité, il importe de mentionner la nette amélioration de la posture générale des sujets lors de l'apprentissage de la guitare et de l'activité d'écriture. Les résultats de cette étude permettent de constater dans quelle mesure une approche centrée sur la musique peut présenter de nombreuses similitudes avec l'apprentissage du français, entraînant de multiples améliorations au plan des comportements, des apprentissages et de la motricité. L'apprentissage de la musique chez des jeunes vivant avec un TDAH fournit un moyen d'intervention additionnel, permettant aux enseignants, aux professionnels et aux parents d'aider les jeunes aux prises avec cette problématique. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Hyperactivité, Troubles de comportement, Troubles d'apprentissage, Français, Musique, Cognitivo-motricité, Approche multisensorielle.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Mots-clés ou Sujets: Enfant hyperactif, Hyperactivité, Trouble du comportement, Trouble d'apprentissage, Apprentissage, Français (Langue), Apprentissage de la musique
Unité d'appartenance: Faculté des sciences de l'éducation
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 05 déc. 2008
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:07
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/1465

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...