Palynostratigraphie du Plio-Pléistocène dans la mer du Labrador et de la Baie de Baffin : contribution à la compréhension des relations océan-climat-végétation lors de l'intensification des glaciations de l'Hémisphère Nord

Aubry, Aurélie (2020). « Palynostratigraphie du Plio-Pléistocène dans la mer du Labrador et de la Baie de Baffin : contribution à la compréhension des relations océan-climat-végétation lors de l'intensification des glaciations de l'Hémisphère Nord » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en sciences de la Terre et de l'atmosphère.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (8MB)

Résumé

Depuis quelques années, la transition Plia-Pléistocène (2,58 Ma) suscite une attention particulière du point de vue environnemental et climatique. Cette période est en effet marquée par des changements globaux, incluant une diminution importante de la concentration de CO2 atmosphérique ( ~400 ppm au Pliocène versus 180-280 ppm au Pléistocène), et par conséquent d'une intensification des grandes glaciations dans l'Hémisphère Nord menant au développement de la calotte groenlandaise. Si la calotte du Groenland est la seule de !'Hémisphère Nord à avoir persisté pendant la plupart des interglaciaires du Pléistocène, contrairement aux inlandsis laurentidien, innuitien et fennoscandinave, elle est présentement menacée par le réchauffement climatique en cours. Un facteur ayant certainement joué un rôle déterminant dans l'intensification des glaciations de l'Hémisphère Nord est la circulation océanique de surface de l'Atlantique Nord, et notamment le courant nord-atlantique (ou en anglais, North Atlantic Current-NAC) qui est à l'origine de masses d'air chaudes et humides vers les hautes latitudes. C'est pour cela que mon projet de doctorat s'intéresse à l'intéraction entre le climat, la végétation et la circulation océanique de surface dans le nord-ouest de l'Atlantique Nord, afin de documenter l'évolution spatio-temporelle de la glace continentale sur le sud du Groenland pendant la transition Plia-Pléistocène. Cette étude se base sur le couplage entre les signaux océaniques et terrestres à partir de deux séquences sédimentaires de la Mer du Labrador (site IODP U1307) et de la Baie de Baffin (site ODP 645). Elle s'articule autour de trois thèmes complémentaires: La palynologie marine a servi, dans un premier temps, à l'établissement d'une biostratigraphie de référence des bic-événements marqués par des transitions dans les assemblages de palynomorphes marins (dinokystes et acritarches) du Pliocène tardif au début du Pléistocène (3,2-2,2 Ma), incluant l'optimum climatique du Pliocène et la transition Plia-Pléistocène au Site IODP Ul307. Cette biostratigraphie a ensuite été comparée avec les schémas biostratigraphiques du reste de l'Atlantique Nord et des mers nordiques afin de discriminer les événements locaux et régionaux. Dans un second temps, l'analyse par composante principale a été utilisée pour définir des zones paléoécologiques et extraire le signal des espèces expliquant le mieux les variations observées. Les assemblages de dinokystes ont été interprétés qualitativement et ont permis de reconstituer les conditions paléocéanographiques entre 3,2 et 2,2 Ma dans la Mer du Labrador. La palynologie terrestre, quant à elle, a été utilisée pour établir des relations avec la végétation sur les terres adjacentes du Groenland. Les débris de vêlage de radeaux de glace et icebergs ont été utilisés comme indices de la croissance des calottes glaciaires jusqu'aux marges continentales. Enfin, le dernier aspect thématique traite de l'identification de la transition Plio-Pléistocène dans les sédiments marins de la Baie de Baffin au site ODP 645 à partir des assemblages de dinokystes et acritarches et en exploitant la biostratigraphie de la Mer du Labrador Les données obtenues suggèrent que, malgré des conditions régionales relativement froides, la Mer du Labrador est fortement connectée avec l'Océan Atlantique Nord, notamment avec le secteur nord-est où est localisé le site DSDP 61 O. En effet, les sites U1307 (cette étude) et 610 (De Schepper et Head, 2009) partagent des limites biostratigraphiques communes à ~ 2,75 Ma et 2,56 Ma mettant en évidence des évènements d'envergure dans les milieux de moyennes et hautes latitudes de l'Atlantique Nord. L'intervalle chaud du Pliocène moyen est marqué par des changements-importants liés à une baisse de l'intensité du courant nord-atlantique vers la Mer du Labrador et à des apports accrus d'eau douce du Groenland vers 3,1 Ma. La transition Plio-Pléistocène fut très importante d'un point de vue paléoclimatique. En effet, au-delà du développement de grands glaciers continentaux dans l'Hémisphère Nord, c'est la réorganisation de la circulation océanique dans l'Atlantique Nord qui se produit. A partir de 2,65 Ma dans la Mer du Labrador, le front arctique et le passage du NAC migrent vers le sud et un peu plus tard, vers 2,60 Ma, dans le nord-est de l'Atlantique Nord. Les conditions terrestres montrent également une diminution du couvert végétal et une augmentation des apports de vêlage témoignant de la progression des glaciers vers les marges continentales groenlandaises à partir de 2,65 Ma. En ce qui concerne la Baie de Baffin, aucun indice biostratigraphique n'a permis d'identifier clairement la transition Plio-Pléistocène au site ODP 645. Cette étude montre que la transition se situerait dans un hiatus de recouvrement des sédiments et démontre la nécessité de réaliser de nouveaux forages dans la Baie de Baffin. _____________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Mer du Labrador, Baie de Baffin, dinokystes, acritarches, Pliocène, Pléistocène

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: de Vernal, Anne
Mots-clés ou Sujets: Glaciation / Limite pliocène-pléistocène / Groenland / Végétation et climat / Mer et climat / Courant Nord-atlantique / Dinokystes / Acritarches / Mer du Labrador / Baie de Baffin
Unité d'appartenance: Faculté des sciences > Département des sciences de la Terre et de l'atmosphère
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 24 sept. 2021 11:06
Dernière modification: 14 déc. 2021 08:08
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/14642

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...