The practice of co-curating queer stories : an autoethnography on the creation of the exhibition Témoigner pour agir

Goodyear, Jamie Wilson (2021). « The practice of co-curating queer stories : an autoethnography on the creation of the exhibition Témoigner pour agir » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en études et pratiques des arts.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (18MB)

Résumé

Cette recherche-intervention se penche sur le développement de Témoigner pour Agir; une exposition centrée sur des témoignages artistiques portant sur le corps, le genre, le travail du sexe et le statut sérologique au VIH. Cette exposition fut une réponse participative basée sur l’art, à la marginalisation des minorités de sexe et de genre au Canada et à l’international. Sa création et son montage ont activement impliqué des individus provenant de communautés sous-représentées à tous les stades de développement de l’exposition. Mon étude explore les procédés de création d’une exposition participative du point d’un artiste-commissaire, moi-même, au sein d’un groupe de co-commissaires marginalisés. L’intervention dont il est question dans cette thèse réfère à ma pratique et à mon identité artistique. La composante recherche du projet réfère aux méthodes auto-ethnographiques employées pour étudier l’intervention du commissaire, soit la recherche documentaire, des entrevues individuelles auprès de personnes ayant joué un rôle clé dans le projet d’exposition, ainsi que les observations issues de ma propre expérience à titre de co-commissaire. Le cadre conceptuel de ce travail doctoral s’appuie sur les théories queer et féministes. De ce point de vue, j’argumente qu’un procédé co-commissariat queer voit les expériences non-normatives et les histoires de communautés marginalisées comme étant des sources significatives de connaissances et de politiques transversales. Des personnes de milieux et d’intérêts diversifiés ont pu de se saisir d’une même position, celle de commissaire, et devenir des auteurs. En tant que co-auteurs ou co-commissaires nous nous sommes éloignés des pratiques traditionnellement oppressives. Nous avons mis de l’avant les expériences personnelles et le savoir marginal, partagé nos connaissances et, par cette entremise, créé un espace politique. La réalisation d'expositions est devenue une sorte de 3è espace ; un lieu réservé à l'empathie, au renforcement de l'esprit communautaire, à la solidarité, et à l'activisme. La transformation de mon identité personnelle et professionnelle, la découverte de ma voix en tant qu’artiste et artisan vivant avec le VIH découlent largement de mon intervention dans ce projet d’exposition. L’immersion dans le groupe de co-commissaires, le Comité des sages, m’a permis de me réconcilier avec mon statut séropositif. _____________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Autoethnographie, Commissaire, Co-commissariat, Exposition, Vivre avec le VIH, Participative, Queer, Témoignage, Politique transversale

Type: Thèse ou essai doctoral accepté
Informations complémentaires: Fichier numérique reçu et enrichi en format PDF/A.
Directeur de thèse: Mensah, Maria Nengeh
Mots-clés ou Sujets: Commissariat d'exposition / Participation des citoyens / Commissaires d'exposition / Artistes / Témoignages / Autoethnographie / Théorie queer dans l'art
Unité d'appartenance: Faculté des arts
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 21 sept. 2021 08:20
Dernière modification: 21 sept. 2021 08:20
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/14623

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...