Analyse critique du recours au concept d'autonomie de l'élève en éducation au Québec

Vigneault, Jérôme (2021). « Analyse critique du recours au concept d'autonomie de l'élève en éducation au Québec » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en éducation.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB)

Résumé

La référence au concept d’autonomie de l’élève fait ici l’objet d’une analyse critique à la suite du constat de l’absence de précision de ses assises théoriques dans le discours éducatif québécois et de la carence d’explication quant à l’utilisation par les recherches en éducation de la référence à l’autonomie de la personne. Ce travail vise la clarification du concept d’autonomie de l’élève et s’appuie sur la recherche, l’identification et la justification d’un corpus à partir duquel procéder à l’analyse de ce concept. Plusieurs méthodes de recherche façonnent cette recherche de nature théorique. Le chemin est balisé historiquement par l’Émile de Rousseau et la proposition théorique de Kant sur l’autonomie de la volonté, ainsi que par l’éducation nouvelle et les trois grandes réformes de l’éducation au Québec. Chacune des périodes retenues et analysées permet de dégager des auteurs majeurs en lien avec la référence à l’autonomie de l’élève et issus des disciplines contributives à l’éducation. Le changement de statut de l’autonomie de l’élève à la fin des années 1990 au Québec s’éloigne significativement de celui qu’accordaient les référents humanistes des décennies précédentes. Deux discours sont comparés pour comprendre les écarts et les correspondances dans la référence à l’autonomie de l’élève : celui de Rosenshine, sur l’enseignement explicite, et celui de Kohlberg, sur ce qu’exige l’adoption d’une théorie du développement en éducation. Trois angles d’analyse sont retenus pour apprécier ces deux discours, à savoir le statut du développement, celui des finalités inhérentes aux modèles théoriques liés à ce concept, ainsi que les critères de validité interne de ces discours entourant le recours au concept d’autonomie de l’élève. Une carence de référents humanistes pour penser ce concept laisse apparaître plusieurs contradictions et inconsistances théoriques. Revisiter le corpus permet de fournir sept considérations théoriques potentiellement nécessaires pour référer au concept d’autonomie de l’élève.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: Fichier numérique reçu et enrichi en format PDF/A.
Directeur de thèse: Lebuis, Pierre
Mots-clés ou Sujets: Autonomie de l'apprenant / Élèves / Éducation / Québec (Province)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences de l'éducation
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 15 sept. 2021 12:13
Dernière modification: 17 sept. 2021 10:16
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/14541

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...