Alignement des structures de contrôle d'un système d'information inter organisationnel : une perspective de la théorie de dépendance des ressources

Tlili, Khaoula (2020). « Alignement des structures de contrôle d'un système d'information inter organisationnel : une perspective de la théorie de dépendance des ressources » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en technologies de l'information.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (940kB)

Résumé

La notion de partage des bénéfices et des gains générés grâce au système d’information inter organisationnel (SIIO) semble faire l’objet d’une controverse entre ceux qui affirment que les bénéfices engendrés par les SIIO seraient à l’avantage de l’organisation dominante qui possède le système et ceux qui démontrent que les organisations à faible pouvoir qui utilisent le SIIO de leurs partenaires peuvent aussi tirer profit des bénéfices de ce dernier. Cependant, en y regardant de plus près, ces deux courants de recherche semblent plutôt souligner que la performance des SIIO dépend d’un alignement entre les structures de contrôle du SIIO (c.-à-d., structure de propriété et structure de gouvernance) et l’interdépendance entre les partenaires d’affaires. En se basant sur la théorie de la dépendance des ressources, ce travail a exploré les hypothèses qui disent que, dans un contexte de relation d’affaires dyadique, une organisation qui aligne les structures de propriété et de gouvernance de son SIIO à son niveau d’interdépendance envers son partenaire d’affaires sera une organisation plus performante. Pour valider ces hypothèses, une collecte de données par questionnaire a été faite via la plateforme en ligne Mechanical Turk auprès d’entreprises manufacturières impliquées dans des relations dyadiques avec leurs fournisseurs. L’analyse des données qui s’appuyait sur la perspective d’alignement dite par couplage théorique a montré que ces hypothèses ne sont pas supportées. Cependant, une analyse post-hoc de ces mêmes données a confirmé que l’interdépendance des partenaires influence positivement l’usage du SIIO qui les unis et que l’usage du SIIO influence positivement la performance organisationnelle du manufacturier. De plus, cette analyse post-hoc a démontré que l’influence positive de l’usage du SIIO sur la performance organisationnelle est modéré par la structure de gouvernance et la structure de propriété du SIIO. C’est-à-dire que celui qui gouvernent et possèdent le SIIO retire plus de bénéfice que son partenaire d’affaires. Dans l’ensemble, cette étude apporte donc d’importantes précisions quant à l’apparente controverse qui touche la répartition des bénéfices engendré par les SIIO. Premièrement, cette étude confirme qu’il est bel et bien avantageux de posséder le SIIO afin d’obtenir la plus grande part des bénéfices qu’il génère. Deuxièmement, cette étude démontre également qu’il est important de considérer les enjeux d’interdépendance des partenaires, car l’interdépendance accroit l’usage du SIIO et par conséquent l’opportunité de générer des bénéfices à partir du système. Les deux courants de recherche mentionnés précédemment sont donc complémentaires mais pour des raisons autres que la notion d’alignement qui a servi de prémisse à cette étude. Néanmoins, cette étude apporte quatre contributions théoriques importantes : 1) la définition et l’opérationnalisation de nouveaux construits (interdépendance des partenaires, structure de propriété du SIIO et structure de gouvernance du SIIO), 2) une réconciliation des deux courants de recherche qui traitent des bénéfices liés à l’utilisation d’un SIIO, 3) identification d’une lacune importante de la théorie RDT lorsqu’appliqué au domaine des TI (cette dernière ne prend pas en compte la notion d’usage), 4) importance de la notion d’usage du SIIO dans la génération du profit lors d’un contexte d’interdépendance. Des contributions pratiques sont aussi attribuées à cette étude puisqu’elle permet aux gestionnaires de mieux choisir leurs partenaires d’affaires ainsi que la structure de propriété et la structure de gouvernance des SIIO afin d’en tirer le maximum de bénéfices.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Fichier numérique reçu et enrichi en format PDF / A.
Directeur de thèse: Hadaya, Pierre
Mots-clés ou Sujets: Systèmes d'information interorganisationnels / Relations interorganisationnelles / Bénéfices / Performance organisationnelle
Unité d'appartenance: École des sciences de la gestion > Département de management et technologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 25 mai 2021 11:30
Dernière modification: 25 mai 2021 11:30
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/14300

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...