La métropole contre la nation? La politique montréalaise d'intégration des personnes immigrantes et le modèle québécois d'interculturalisme

Carpentier, David (2020). « La métropole contre la nation? La politique montréalaise d'intégration des personnes immigrantes et le modèle québécois d'interculturalisme » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en science politique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB)

Résumé

Dans les sociétés ouvertes à l'immigration, une part importante des nouveaux arrivants s'installe et se concentre dans les centres urbains. Dans les dernières décennies, l’élaboration et la mise en œuvre de politiques municipales d’intégration des personnes immigrantes soulèvent plusieurs questions, notamment en ce qui concerne l’adéquation du programme normatif qu’elles proposent avec les modèles nationaux d’intégration promus par les gouvernements « supérieurs ». Cette réflexion trouve une pertinence particulière dans l’étude des dynamiques politiques qui prévalent dans les grandes métropoles internationales où se superposent parfois plus d’un modèle d’intégration. Évoluant dans un contexte sociopolitique marqué par la concurrence entre l’interculturalisme québécois et le multiculturalisme canadien, la Ville de Montréal semble afficher une certaine ambigüité ou peine à véritablement se positionner. L’objectif de ce mémoire est d'explorer le fonctionnement sur le plan des acteurs et des idées de la politique montréalaise d’intégration des personnes immigrantes depuis le milieu des années 2000. En s’inspirant du modèle des coalitions plaidantes de Paul A. Sabatier et en comptant sur la réalisation de quatorze entretiens semi-dirigés avec des acteurs municipaux et leurs partenaires, il cherche à identifier les principaux protagonistes de la politique, les fonctions qu’ils assument et les idées ou croyances qu’ils véhiculent. Au regard du sens donné aux modèles nationaux d’intégration québécois et canadien dans le contexte montréalais, ce mémoire montre que si plusieurs acteurs adhèrent, du moins sur le plan discursif, aux principes associés à l’interculturalisme, jamais ces derniers n’ont véritablement été traduits dans les pratiques de l’appareil municipal. Cette situation s’explique entre autres par l’influence sur la politique publique d’une coalition d’acteurs qui préfère plutôt le multiculturalisme, malgré les stratégies renouvelées d’une coalition favorable à l’interculturalisme afin d’y transposer leur vision. _____________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : immigration, intégration, interculturalisme, Montréal, multiculturalisme, nationalisme, politique publique, Québec

Type: Mémoire accepté
Directeur de thèse: Gagnon, Alain-G.
Mots-clés ou Sujets: Intégration des immigrants / Émigration et immigration / Politique publique / Montréal / Interculturalisme / Québec (Province) / Multiculturalisme / Canada
Unité d'appartenance: Faculté de science politique et de droit > Département de science politique
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 18 mai 2021 12:13
Dernière modification: 18 mai 2021 12:13
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/14281

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...