L'institution muséale transformée par les pratiques participatives dialogiques : enjeux d'exposition et de médiation

Riendeau, Isabelle (2019). « L'institution muséale transformée par les pratiques participatives dialogiques : enjeux d'exposition et de médiation » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en muséologie, médiation, patrimoine.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (115MB)

Résumé

Cette thèse porte sur l’exposition et la médiation des œuvres participatives de type dialogique en contexte muséal. Présentes depuis la fin des années 1990 sur la scène artistique internationale, d’abord dans les centres d’art et l’espace public, ces nouvelles formes d’art s’articulent autour de la rencontre, du dialogue et de la socialité et transforment le spectateur en sujet actif. Par différentes stratégies, ces pratiques s’approprient des dispositifs de médiation orale à des fins non pas éducatives, mais artistiques : un geste critique, politique ou créatif. Toutefois, la nature sociopolitique, processuelle et souvent immatérielle des œuvres, conjuguée aux normes institutionnelles, complexifie la tâche du musée qui souhaite les accueillir. Il s’agit d’un changement de paradigme alors que le musée, habitué à exposer, à collectionner et à éduquer les visiteurs, voit l’expérience sociale pénétrer ses propres fonctions de médiation. Ces importants bouleversements touchent non seulement le fonctionnement du musée, mais le rôle de ses principaux acteurs, incluant l’artiste et le visiteur. Plusieurs questions nous interpellent. Comment une institution normée et prescriptive peut-elle diffuser adéquatement ces pratiques et remplir son mandat éducatif sans compromettre l’intégrité des œuvres et l’expérience du visiteur? Quel rôle chacun endosse-t-il dans cette nouvelle équation qui place le visiteur au cœur de l’œuvre et l’artiste comme chef d’orchestre? Est-il possible de médiatiser ces œuvres dans le but de faciliter leur compréhension et leur appropriation par le visiteur et comment? Enfin, pouvons-nous imaginer que ces œuvres participatives dialogiques puissent contribuer à l’émergence d’une nouvelle approche de la médiation muséale? Afin de répondre à ces interrogations et de comprendre comment, d’une part, le musée est appelé à redéfinir ses stratégies d’exposition et de médiation pour recevoir ces propositions radicales et, d’autre part, comment celles-ci transforment les rôles de chacun, nous avons choisi d’analyser quatre expositions exemplaires présentées entre 1989 et 2010 dans des musées québécois, américains et européens. Il s’agit de Museum Highlights: A Gallery Talk d’Andrea Fraser (Philadelphia Museum of Art), Darboral (ici maintenant, avec l’impermanence de nos restes) de Massimo Guerrera (Musée national des beaux-arts du Québec), A Retrospective (Tomorrow Is Another Fine Day) de Rirkrit Tiravanija (Musée d’art moderne de la Ville de Paris) et This progress de Tino Sehgal (Solomon R. Guggenheim Museum). Nous postulons que l’adoption d’un cadre de fonctionnement plus flexible permettrait, d’une part, à l’institution muséale de mieux accueillir ces pratiques et, d’autre part, aux acteurs impliqués (professionnels du musée, artistes, visiteurs) d’expérimenter de nouvelles façons de travailler, d’interagir avec les œuvres et d’envisager autrement la médiation muséale. Une muséalisation adéquate des pratiques participatives dialogiques exige une transformation des rôles, des fonctions et des dynamiques au sein du musée qui tienne compte des caractéristiques propres à ces œuvres. Cette thèse démontre qu’une médiation adéquate et éthique des œuvres participatives de type dialogique réconcilierait deux visions différentes : une première de type sociopolitique, puis une autre axée sur les stratégies de médiation développées pour et par l’institution muséale. Cela implique notamment des stratégies moins axées sur des objectifs pédagogiques et éducatifs, mais davantage tournées vers la socialité et l’expérience du visiteur. Les changements entraînés par ces œuvres ou expositions singulières sont importants et concernent ainsi l’ensemble des professionnels de la conservation et de l’éducation. Quant au visiteur, il n’a jamais autant fait l’objet d’attention de la part de l’artiste ni du musée. Malgré les défis importants auxquels les institutions sont confrontées, tous les cas analysés montrent que les musées cherchent des solutions pour permettre la mise en place d’une exposition et d’une médiation cohérente, dans le respect à la fois de ces propositions artistiques hors-normes et des réalités institutionnelles. Dans certains cas, une médiation d’appoint, arrimée au concept de l’œuvre, a été implantée pour favoriser la participation des visiteurs et l’expérience dans une visée non-pédagogique. _____________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : art contemporain, muséologie, pratiques participatives, art dialogique, art relationnel, performance, situation, participation, exposition, médiation, musée, Andrea Fraser, Massimo Guerrera, Rirkrit Tiravanija, Tino Sehgal

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée tel que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Fraser, Marie
Mots-clés ou Sujets: Art interactif / Expositions dans les musées / Muséologie / Médiation culturelle / Art contemporain
Unité d'appartenance: Faculté de communication
Faculté des arts > Département d'histoire de l'art
Faculté des sciences de l'éducation > Département d'éducation et formation spécialisées
Faculté des sciences de l'éducation > Département d'éducation et pédagogie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 14 sept. 2020 11:35
Dernière modification: 14 sept. 2020 11:35
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/13515

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...