Acquisition de connaissances sur la dynamique hydrique de la rainette faux-grillon de l’ouest – Rapport final. Rapport déposé au MFFP

Larocque, Marie; Roux, Marjolaine; Gagné, Sylvain et Cousineau, Olivier (2020). Acquisition de connaissances sur la dynamique hydrique de la rainette faux-grillon de l’ouest – Rapport final. Rapport déposé au MFFP. Montréal, Québec, 86 p.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (5MB)

Résumé

Les populations de rainettes faux-grillon de l’Ouest déclinent depuis plusieurs années en Montérégie, en raison, notamment d’une perte marquée d’habitats au profit des activités humaines. Ce projet a été mis sur pied dans le but de mieux comprendre la dynamique hydrologique de ces habitats afin d’éclairer les décisions de conservation. Les objectifs spécifiques du projet étaient 1) d’apporter de nouvelles connaissances sur l’hydrologie des habitats de rainettes faux-grillon en Montérégie et 2) de développer des protocoles et des outils permettant une modélisation de la dynamique hydrique de ces habitats. L’analyse des niveaux d’eau dans 48 étangs instrumentés par le MFFP a été réalisée et sept sites-témoins ont été caractérisés, instrumentés de manière complémentaire et modélisée pour la période 2016-2019. Les résultats montrent que la dynamique hydrologique printanière, suivie d’un assèchement estival, puis d’une réactivation automnale et finalement d’une activité hivernale soutenue est observée à presque tous les sites (à l’exception de certains sites qui ne s’assèchent pas). Les durées des périodes hydrologiquement actives ont été très variables d’un site à l’autre et d’une année à l’autre. L’analyse a montré que les précipitations de mars à juin de chaque année et la profondeur maximale de l’étang sont les deux facteurs principaux qui expliquent la longueur de l’hydropériode. L’analyse des données de niveaux et les modèles montrent que les étangs sont alimentés par le ruissellement de surface sur des aires de drainage plus petites que celles identifiées à partir des données topographiques. Les étangs sont connectés à la nappe et représentent probablement des zones d’exfiltration de l’eau souterraine, même si les dépôts sur lesquels ils sont situés sont de granulométrie fine. Ils se vident par infiltration, par évapotranspiration et par débordement. Les scénarios climatiques montrent que les hydropériodes pourraient débuter plus tôt et les périodes printanières pourraient être plus humides au milieu et à la fin du siècle. L’augmentation de l’évapotranspiration causée par la hausse des températures ne compenserait pas pour cette hausse des précipitations et les hydropériodes futures pourraient être plus longues que celles observées entre 2016 et 2019. Limiter les nouvelles activités anthropiques dans l’aire d’alimentation des étangs pouvant modifier l’utilisation du sol, la position de la nappe ou la vidange des étangs contribuerait à protéger leur dynamique hydrologique actuelle. La mise en place d’un suivi hydrologique robuste et permanent des sites les plus propices à la reproduction des rainettes permettrait de détecter d’éventuels changements hydrologiques à moyen et long terme.

Type: Rapport pour un gouvernement, une ONG
Mots-clés ou Sujets: Hydrologie, rainettes faux-grillon de l’ouest, habitats, Montérégie
Unité d'appartenance: Faculté des sciences > Département des sciences de la Terre et de l'atmosphère
Déposé par: delegation Sylvie Goulet
Date de dépôt: 02 sept. 2020 14:49
Dernière modification: 02 sept. 2020 14:49
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/13501

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...