Étude de cas des processus de travail et des performances publiques d'un groupe d'improvisation en danse

Helmstetter, Amy (2008). « Étude de cas des processus de travail et des performances publiques d'un groupe d'improvisation en danse » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en danse.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

L'étude qualitative de ce mémoire de création est une enquête sur les processus intervenant dans la préparation et la présentation d'une performance d'improvisation dansée par un atelier de danseurs (ainsi qu'un éclairagiste et un musicien). L'étude s'est déroulée en deux parties. La première partie a donné lieu à la présentation d'une création de danse, Everyday is a Fine Day, interprétée par cinq danseurs, un musicien et un éclairagiste, au Théâtre Passerelle 840 en juin 2007. La deuxième partie, analytique, a permis de réaliser ce mémoire de recherche. Pour la partie écrite de l'étude, un cadre de recherche a été établi afin de répondre à la question suivante: participant lui-même au projet, comment le chercheur perçoit-il un atelier d'improvisation, récemment constitué et démocratique, et quelles sont les modalités lui permettant de structurer in fine une performance improvisée? Les données réunies proviennent de notre participation active et de l'observation de 27 répétitions, de quatre représentations et de multiples échanges informels avec les danseurs, le musicien et l'éclairagiste, des enregistrements vidéo de la plupart des répétitions et performances, un entretien avec un des danseurs ayant quitté le groupe après quatre répétitions et une réunion de bilan avec les danseurs. L'ensemble de ces données ont été consignées dans un journal organisé par parties représentant les plans de répétition et de représentation, les brèves notes de terrain issues des répétitions (notamment les remarques d'invités présents lors des répétitions), les descriptions détaillées à chaud des répétitions et des performances, les réactions aux vidéos, les impressions et analyses spontanées, et les activités extérieures. Après avoir rassemblé l'ensemble des données, celles-ci ont été organisées et classées suivant un axe d'analyse thématique. L'apparition d'une série de changements dans les préoccupations du groupe et des collaborateurs constitue le résultat le plus significatif de cette analyse. En effet, nous avons constaté qu'à mesure que la performance improvisée approchait, les préoccupations du groupe relevaient principalement des domaines suivants: processus de groupe, pratique générale de l'improvisation dansée, compétences compositionnelles/ sensibilité au développement compositionnel, adaptation musicale/planification/répétition de cette pièce, et création de liens avec les collaborateurs. Utilisant la liste des préoccupations changeantes du groupe comme point de départ, nous avons pu voir comment ses soucis et ses objectifs ont conduit aux activités de répétitions. Nous avons alors constaté la formation d'un cercle vertueux entre les collaborateurs et le groupe de travail améliorant la structuration de l'improvisation. Plus simplement, les préoccupations du groupe ont conduit à des activités qui l'ont amené à développer son propre style de structuration de danse improvisée. Au fur et à mesure de l'évolution des préoccupations, des activités et de la structuration spontanée, le groupe s'est appuyé sur ses acquis pour faire progresser ses aptitudes de structuration d'une répétition à l'autre. Les progrès réalisés grâce aux objectifs et aux soucis particuliers du groupe sont apparus dans les structures finales des représentations, reflétant ainsi son travail de préparation. La manière particulière dont les membres du groupe ont travaillé ensemble a été le fil rouge du projet. Globalement, les membres de l'atelier ont décidé de mener le projet sans leader, ce qui a crée un système complexe de collaboration qui, en influant sur la structure et les activités de répétition, a influé sur les représentations de Everyday is a Fine Day. Par ailleurs, les remarques de certains membres de la communauté locale de danse de Montréal ont eu une incidence sur les préoccupations du groupe. Tout au long du projet, des amis, collègues et les directeurs de ce mémoire ont assisté aux répétitions et à une performance de mi-session afin de donner leurs impressions sur la prestation de danse et de musique du groupe. Ces points de vue extérieurs ont largement contribué à déterminer les objectifs et les préoccupations du groupe. S'inspirant de notre étude, nous concluons ce mémoire par une liste de suggestions pour un hypothétique danseur intéressé par la mise en place d'un nouvel atelier d'improvisation dansée. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Danse, Improvisation, Improvisation de danse, Processus du groupe, Performance improvisée, Étude de cas, Groupe d'improvisation, Structure de danse.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur. Le mémoire original comporte un document d'accompagnement (1 DVD) disponible uniquement à la collection spéciale de la Bibliothèque des arts de l'UQAM.
Directeur de thèse: Fortin, Sylvie
Mots-clés ou Sujets: Atelier de chorégraphie, Improvisation (Danse), Spectacle de danse, Travail en équipe
Unité d'appartenance: Faculté des arts > Département de danse
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 09 déc. 2008
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:07
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/1344

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...