Symptômes de dépression maternelle, développement de l'enfant et fréquentation d'un service de garde durant la période préscolaire

Paquin, Chantal (2019). « Symptômes de dépression maternelle, développement de l'enfant et fréquentation d'un service de garde durant la période préscolaire » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (17MB)

Résumé

Les symptômes de dépression maternelle sont en lien avec le développement cognitif et le développement de problèmes de comportement de l'enfant. Plusieurs études ont montré que la fréquentation d'un service de garde durant la période préscolaire était associée à un meilleur développement des enfants et plus particulièrement ceux de milieux vulnérables (p. ex. faible niveau socio-économique, mère peu scolarisée). Quelques études ont souligné que la fréquentation d'un service de garde est associée à moins de problèmes de comportement pour les enfants ayant une mère présentant un niveau élevé de symptômes dépressifs. Aucune étude n'a toutefois examiné si la fréquentation d'un service de garde est associée à un meilleur développement cognitif (préparation scolaire, développement langagier, habiletés en mathématiques et en lecture) des enfants dont la mère présente des symptômes dépressifs. De plus, les études qui ont examiné le lien entre les symptômes de dépression maternelle et les problèmes de comportement des enfants n'ont pas pris en considération l'effet potentiel de la fréquentation d'un service de garde sur les symptômes dépressifs de la mère. En effet, la fréquentation d'un service de garde pourrait être associée à moins de symptômes dépressifs chez la mère en offrant à celle-ci du répit. La présente thèse doctorale cherche à combler ce manque à l'aide de deux articles à partir des données de l'Étude longitudinale du développement des enfants du Québec (ELDEQ). La thèse débute par une présentation détaillée du contexte théorique, une recension de la littérature et certaines lacunes des recherches dans le domaine jusqu'à présent. Le premier article étudie le lien entre les symptômes de dépression maternelle et le développement cognitif des enfants au début de leur parcours scolaire soit la préparation scolaire et le développement langagier en maternelle et les habiletés en mathématiques et en lecture en première année. Nous nous sommes demandé si la fréquentation d'un service de garde formel ou informel ou le sexe de l'enfant pouvait modérer ce lien. Nos résultats indiquent que la fréquentation d'un service de garde formel ou informel ne modère pas ce lien. Nous avons trouvé que les symptômes de dépression maternelle de même que la fréquentation d'un service de garde (formel ou informel) sont peu associés au développement cognitif de l'enfant au début de leur parcours scolaire. Ce lien disparaît lorsque des facteurs comme le niveau d'éducation et la perception d'impact (évaluation du parent quant à l'effet de son comportement sur le développement de son enfant) de la mère, l'âge de l'enfant, le nombre de mois passé à l'école et le statut socio-économique sont pris en considération, sauf pour les habiletés en lecture des filles. En effet, les filles obtiennent des scores légèrement plus faibles sur leurs habiletés en lecture lorsque leurs mères rapportent plus de symptômes dépressifs. Le second article cherche à répondre à plusieurs questions à l'aide d'un modèle transactionnel à 4 temps de mesures (5 mois, 1,5, 3,5 et 5 ans). D'abord, les interrelations entre les symptômes de dépression maternelle, les problèmes intériorisés et les problèmes extériorisés des enfants sont analysés afin de déterminer s'ils exercent une influence mutuelle selon un modèle transactionnel. Ensuite, il évalue si la fréquentation d'un service de garde formel est associée aux symptômes de dépression maternelle ou aux problèmes intériorisés et extériorisés des enfants. Puis, il vérifie si la fréquentation d'un service de garde formel modère la relation entre les symptômes de dépression maternelle et les problèmes de comportement, ou encore la relation entre les problèmes de comportement et les symptômes de dépression maternelle dans le temps. Les résultats montrent que les symptômes de dépression maternelle à 3,5 ans sont en lien avec les problèmes intériorisés et extériorisés de l'enfant à 5 ans, lorsque ce dernier ne fréquente pas un service de garde formel. De plus, les problèmes extériorisés des filles à 3,5 ans sont en lien avec les symptômes de dépression maternelle à 5 ans, lorsque les filles ne fréquentent pas un service de garde formel. Une discussion générale complète la thèse incluant un résumé des principaux résultats, des limitations et des pistes de recherches futures. De plus, des implications cliniques sont abordées tels les traitements de la dépression maternelle et des problèmes de comportements, l'utilisation et l'accessibilité des services de garde et l'expérience de l'enfant dans son milieu de garde. _____________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Dépression maternelle, Problèmes de comportement, Développement cognitif, Service de garde

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Herba, Catherine
Mots-clés ou Sujets: Dépression chez la femme / Développement cognitif / Troubles du comportement chez l'enfant / Jeunes enfants / Garderies
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 25 juin 2020 16:28
Dernière modification: 25 juin 2020 16:28
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/13378

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...