Étude exploratoire de la sexualité déviante et non déviante d'adolescents auteurs d'abus sexuels et de leurs parents

Spearson-Goulet, Jo-Annie (2019). « Étude exploratoire de la sexualité déviante et non déviante d'adolescents auteurs d'abus sexuels et de leurs parents » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (7MB)

Résumé

Cette thèse comportant deux articles empiriques vise à explorer si certaines dimensions du rapport à la sexualité des adolescents auteurs d'abus sexuels (AAAS) et celui de leurs parents (mères et pères) peuvent être liées. Le but de la première étude était d'explorer et de décrire le rapport à la sexualité d'un échantillon d'AAAS (n=136) âgés de 12 à 17 ans ayant commis au moins un abus sexuel avec contact et de faire état de leurs caractéristiques criminologiques associées. Afin d'établir un tableau plus complet de leur rapport à la sexualité, nous avons utilisé des instruments permettant d'évaluer tant les manifestations sexuelles déviantes que non déviantes. Comme les AAAS sont reconnus comme représentant une population hétérogène, des analyses par grappes ont été réalisées afin de déterminer si des profils de sexualité pouvaient être identifiés. Une analyse par grappes hiérarchique (méthode de Ward avec la distance euclidienne au carré) a été combinée à une analyse non hiérarchique (méthode k-means) afin d'optimiser les forces et de compenser les faiblesses de ces deux méthodes. Par la suite, des ANOVA et des khi carrés ont été réalisés afin de vérifier quelles caractéristiques criminologiques sont associées à certains profils de sexualité. Les résultats de la première étude portant sur les adolescents suggèrent trois profils : 1) Sexualité discordante (n = 45), regroupant des adolescents qui rapportent principalement des intérêts sexuels relativement normaux (peu ou pas d'indicateur d'intérêt déviant malgré leurs délits); 2) Sexualité restreinte (n = 55), regroupant des adolescents qui semblent être moins intéressés ou avoir moins investi la sexualité; et 3) Sexualité surinvestie (n = 24), composé d'adolescents montrant une sexualité exacerbée et présentant des intérêts sexuels déviants. Des caractéristiques criminologiques (antécédents de délits non sexuels, nombre de victimes, âge des victimes, etc.) sont plus associées au profil Sexualité surinvestie que Sexualité restreinte. La seconde étude avait pour objectif d'explorer et de décrire le rapport à la sexualité des parents d'AAAS étudié lors de la première étude et de vérifier si des liens peuvent être trouvés entre les parents et les adolescents. Démontrer la présence de tels liens permettrait de soutenir la pertinence de l'hypothèse voulant que les parents d'AAAS aient influencé la sexualité de leur fils. Lors de la première étape, la même méthodologie d'analyse par grappes que celle de la première étude a été utilisée afin de déterminer si des profils de sexualité émergeaient parmi nos échantillons de mères (n = 116) et de pères (n = 85) séparément. Par la suite, des khi carrés (ou tests exacts de Fisher) ont permis d'explorer l'existence de liens entre les profils sexuels des parents (mères et pères), individuellement, puis combinés, et ceux des adolescents. Les résultats suggèrent trois profils similaires pour les mères et pour les pères; ils sont donc présentés conjointement. Les parents des deux premiers profils ont un plus grand intérêt/investissement dans la sexualité et rapportent un premier rapport sexuel plus précoce que le troisième profil. Toutefois, ces deux profils diffèrent quant à leurs intérêts sexuels déviants. La majorité des parents du premier profil (Sexualité surinvestie – déviante) rapportent une plus grande variété de fantasmes déviants et avoir expérimenté au moins un comportement sexuel déviant. L'intérêt et l'investissement sexuel des parents du deuxième profil (Sexualité surinvestie – non déviante) se limitent principalement à une sexualité très investie, mais non déviante. Le dernier profil (Sexualité restreinte) reflète que ces parents sont moins intéressés et investis dans leur rapport à la sexualité. Lorsque les profils des parents sont comparés aux profils des adolescents, un lien significatif a été trouvé entre la sexualité exacerbée des mères (Sexualité surinvestie – déviante) et celle des adolescents (Sexualité surinvestie). En somme, les résultats de cette thèse montrent que les AAAS et leurs parents présentent un facteur d'hétérogénéité sur le plan de leur sexualité. À notre connaissance, cette thèse est la première à explorer la présence de différents profils de sexualité tant chez les AAAS que chez leurs parents. Les résultats obtenus mettent en évidence une certaine concordance entre les profils de sexualité des parents et des adolescents et démontrent l'existence d'un lien entre la sexualité exacerbée d'un sous-groupe d'AAAS et d'un sous-groupe de mères. ____________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : adolescents auteurs d'abus sexuel, sexualité déviante et non déviante, caractéristiques criminologiques, parents, typologies.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Tardif, Monique
Mots-clés ou Sujets: Jeunes délinquants sexuels / Sexualité / Parents / Troubles du comportement sexuel
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 09 mars 2020 08:42
Dernière modification: 09 mars 2020 08:42
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/13311

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...