Les enjeux identitaires et relationnels chez deux adolescents auteurs d'agression sexuelle

Patenaude, Catherine (2019). « Les enjeux identitaires et relationnels chez deux adolescents auteurs d'agression sexuelle » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB)

Résumé

Cet essai s'est intéressé aux perceptions subjectives de deux adolescents auteurs d'agression sexuelle à propos de leurs relations, sous l'angle des relations d'objet. En nous attardant aux processus évolutif et dynamique des expériences relationnelles de ces adolescents, nous avons tenté d'explorer les modalités psychiques inconscientes à l'œuvre dans leur relation avec leurs victimes. L'objectif étant de mieux comprendre, à la lumière de leurs fonctionnements relationnel et psychique actuels, l'influence des relations significatives du passé ainsi que leurs rapports aux objets internes, en vue de proposer une compréhension du sens inconscient de l'agir sexuel. En tant qu'acte s'inscrivant à l'intérieur d'un lien et orienté vers un objet-autre, nous avons également tenté d'explorer la dimension messagère ou du moins potentiellement messagère de cet acte, tel qu'entendu par Roussillon (2004). Les deux adolescents ont été rencontrés dans le cadre d'entrevues semi-dirigées de type associatif. L'analyse s'est organisée autour des deux principes d'analyse-retour et d'analyse par consensus (Brunet, 2009). Les deux illustrations cliniques tentent de rendre compte du lien dynamique complexe qui peut exister entre traumatisme, rôle de l'objet-environnement, développement des capacités de symbolisation et difficulté d'appropriation subjective. Chez les deux adolescents rencontrés, cela s'est traduit par des troubles identitaires ou « manque à être » marqués par des difficultés profondes sur le plan de la réflexivité et de la contenance psychique, que nous avons proposé de lier à des échecs possibles des processus du « trouvé-créé » et du « détruit-trouvé ». Chacun à leur façon, les deux adolescents semblent avoir mis en place des tentatives d'appels ou de recherche de ces fonctions manquantes dans leur environnement. Ce qui nous a amenés à proposer un potentiel symbolisant à l'acte sexuel en cause, en tant que tentative illusoire de régler avec un objet actuel, à travers un acte, ce qui n'a pu se symboliser avec l'objet primaire. Dans cet ordre d'idées, une brève réflexion clinique est présentée en lien avec les fonctions symbolisantes du thérapeute. ____________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : agression sexuelle, adolescents, relations d'objet, symbolisation, appropriation subjective, traumatisme primaire, destructivité

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: L'essai a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Brunet, Louis
Mots-clés ou Sujets: Crimes sexuels / Relation d'objet (Psychanalyse) / Relations humaines / Adolescents / Jeunes délinquants sexuels
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 09 mars 2020 08:40
Dernière modification: 09 mars 2020 08:40
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/13309

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...