La régulation temporelle chez les enfants tout-venant et les enfants ayant un trouble du spectre de l'autisme exposés à un programme de renforcement différentiel des débits lents

Gaucher, Mélissa (2019). « La régulation temporelle chez les enfants tout-venant et les enfants ayant un trouble du spectre de l'autisme exposés à un programme de renforcement différentiel des débits lents » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (20MB)

Résumé

L'objectif de cette thèse est d'explorer les capacités de régulation temporelle chez l'enfant tout-venant et l'enfant ayant un trouble du spectre de l'autisme (TSA) lorsqu'ils sont exposés à un programme de renforcement différentiel des débits lents (DRL). Trois études empiriques ont été réalisées dans le cadre de ce projet. Les deux premières études sont présentées sous forme d'article et portent sur l'ajustement des réponses au programme DRL. La troisième étude porte sur la mesure des comportements collatéraux chez les enfants tout-venant répondant à un programme DRL. La première étude évalue la régulation temporelle chez les enfants tout-venant avec un programme DRL. Les objectifs sont d'évaluer l'ajustement temporel avec des durées distinctes, d'évaluer le lien entre la performance en DRL, le quotient intellectuel (QI) et le langage réceptif, et d'observer les patrons de réponses inter-séances. Onze enfants âgés de 2,6 à 7 ans ont participé à cette étude. Ils ont d'abord été exposés à un DRL 5 s, puis à un DRL 20 s. Les résultats montrent qu'il n'y a pas de corrélation significative entre le langage, le QI et l'ajustement temporel. Dans la première condition, sept enfants ont développé une régulation temporelle. Dans la seconde, six enfants ont ajusté leurs réponses à la durée du programme. En DRL 5 s, l'âge des participants s'est révélé être corrélé avec la performance, alors qu'en DRL 20 s, les patrons de réponses étaient moins stables. Néanmoins, dans les deux conditions expérimentales, les enfants âgés de 4,6 ans et plus ont présenté moins de bouffées de réponses, un débit de réponse plus lent, un taux de réponses renforcées plus important et un plus grand coefficient d'optimisation. La deuxième étude évalue la régulation temporelle chez les enfants ayant un TSA à l'aide d'un programme DRL. Seize enfants âgés de 3,2 à 6,8 ans ont participé à cette étude. Les mêmes conditions expérimentales que pour l'étude 1 ont été mises en place, soit l'exposition à un DRL 5 s, puis à un DRL 20 s. Le QI et le langage réceptif ont également été évalués. Les résultats montrent que les enfants avec un QI plus élevé et un meilleur niveau de langage réceptif répondent de façon plus précise au programme de renforcement. De façon générale, la performance est meilleure en DRL 5 s qu'en DRL 20 s, mais davantage de précision est observée dans cette dernière condition. Par ailleurs, les enfants qui présentent un ajustement temporel en DRL 5 s sont plus susceptibles d'ajuster précisément leurs réponses en DRL 20 s. La troisième étude porte sur les comportements collatéraux. Ce sont des comportements émis par les sujets exposés à des programmes de renforcement à composante temporelle. Cette étude vise à mesurer les comportements collatéraux émis par quatre enfants âgés de 2,8 à 5,8 ans soumis à un programme DRL. Une grille d'observation a été conçue dans le cadre de cette étude. Les comportements collatéraux ont été observés au cours des quatre dernières séances de DRL 5 s et de DRL 20 s, puis ils ont été quantifiés et comparés en fonction de la durée du programme DRL. Les résultats montrent des différences interindividuelles et une variabilité comportementale inter-séances importante. Aucune relation entre un type précis de comportements collatéraux et la performance en DRL n'a pu être établie. Il apparaît ainsi que tous les types de comportements collatéraux pourraient être liés à une régulation temporelle précise s'ils permettent d'espacer suffisamment les réponses pour augmenter le taux de renforcement. _____________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Enfants, régulation temporelle, programmes de renforcement différentiel des débits lents, comportements collatéraux, trouble du spectre de l'autisme

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Forget, Jacques
Mots-clés ou Sujets: Perception du temps chez l'enfant / Ajustement / Renforcement / Troubles envahissants du développement
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 02 mars 2020 11:24
Dernière modification: 02 mars 2020 11:24
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/13281

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...