Facteurs de protection, tentatives de suicide et satisfaction de vie chez les jeunes en situation d'itinérance

Gauvin, Geoffrey (2019). « Facteurs de protection, tentatives de suicide et satisfaction de vie chez les jeunes en situation d'itinérance » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB)

Résumé

Contexte. Les jeunes en situation d'itinérance constituent une population particulièrement vulnérable. D'une part, la prévalence des comportements suicidaires est élevée et le suicide représente la première cause de mortalité chez ces jeunes (Roy et al., 2004). Dans cette population, les études ont principalement examiné les facteurs de risque alors que les facteurs de protection jouent un rôle central dans les comportements suicidaires des adolescents (Breton et al., 2015; Gutierrez & Osman, 2008). D'autre part, des recherches confirment la faible satisfaction de vie des jeunes en situation d'itinérance. Malgré ce constat, encore peu d'études se sont penchées sur les déterminants de la satisfaction de vie des jeunes en situation d'itinérance. Objectifs. Cette recherche poursuit deux grands objectifs : 1) examiner les différences entre l'adaptation et le soutien social perçu en fonction des comportements suicidaires des jeunes en situation d'itinérance; 2) identifier les facteurs associés à la satisfaction de vie des jeunes en situation d'itinérance. Méthode. Un échantillon de 76 jeunes en situation d'itinérance âgés de 12 à 19 ans provenant de huit refuges différents des Auberges du cœur du Québec ont participé à une entrevue semi-structurée avec passation d'un ensemble de questionnaires auto-administrés : (1) variables dépendantes : (1a) Index de comportements suicidaires du National Longitudinal Survey of Children and Youth (Statistics Canada, 2009) ; et (1b) Échelle de satisfaction de vie (Diener, Emmons, Larsen, & Griffin, 1985) ; (2) variables indépendantes : (2a) Échelle de coping pour adolescent (Frydenberg & Lewis, 1993b) ; (2b) Échelle de provision sociale (Cutrona & Russell, 1987) ; (2c) Échelle d'estime de soi (Rosenberg, 1965) ; (2d) DISC Predictive Scale (Lucas et al. (2001) ; et (2e) un inventaire couvrant les données sociodémographique et d'autres variables d'intérêts. Résultats. Étude 1 : Les adolescents en situation d'itinérance n'ayant pas tenté de se suicider ont perçu plus de soutien social (aide tangible et conseils). À l'inverse, les jeunes qui ont tenté de se suicider ont déclaré avoir eu recours à des stratégies d'adaptation non productives (réduction inadéquate de la tension, garder pour soi et se blâmer). Au final, l'aide tangible semble protéger contre la tentative de suicide et la réduction inadéquate de la tension, c'est-à-dire crier, se défouler sur les autres, consommer, etc.) est associée à la tentative de suicide. Étude 2 : Une analyse de régression multiple indiquait que le genre masculin et l'estime de soi sont positivement associés à la satisfaction de vie des jeunes en situation d'itinérance, alors que l'adaptation non productive est négativement reliée à leur satisfaction de vie. Forces. Cette recherche permet d'étudier les variables en se rendant dans les refuges, ce qui augmente la validité écologique des résultats et leur utilité sur le terrain. Le recrutement s'étant déroulé dans huit refuges répartis dans la province de Québec permet aussi un regard global sur la population des jeunes en situation d'itinérance au Québec. Limites. L'échantillon étant constitué de jeunes issus de refuges, ces résultats ne peuvent être généralisés à l'ensemble des jeunes en situation d'itinérance. Également, le devis transversal ne permet pas d'établir de lien de causalité entre les variables. Conclusion. Étude 1 : L'adaptation productive ne semble pas constituer une ressource personnelle suffisante pour protéger les adolescents en situation d'itinérance des tentatives de suicide. L'adaptation non productive pourrait toutefois constituer un facteur de risque important. De plus, la capacité des jeunes en situation d'itinérance à trouver du soutien dans leur environnement, en particulier une aide tangible semble protéger contre la tentative de suicide. Étude 2 : Améliorer l'estime de soi et trouver des alternatives aux stratégies d'adaptation non productives pourraient constituer des composantes clefs dans l'amélioration de la satisfaction de vie des jeunes en situation d'itinérance. De futures études seraient nécessaires afin de mieux comprendre les facteurs qui sous-tendent la plus forte satisfaction de vie des jeunes garçons en situation d'itinérance. Plusieurs pistes d'étude sont proposées afin d'approfondir les résultats de cette thèse. _____________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Jeune, itinérance, tentative de suicide, adaptation, soutien social, satisfaction de vie.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Labelle, Réal
Mots-clés ou Sujets: Itinérance / Jeunes sans-abri / Comportement suicidaire / Suicide / Adaptation / Réseaux sociaux / Satisfaction de vie
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 18 févr. 2020 15:43
Dernière modification: 18 févr. 2020 15:43
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/13273

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...