Réseaux sociaux et nouveaux espaces démocratiques : un effet sur les attitudes politiques?

Duguay, Philippe (2019). « Réseaux sociaux et nouveaux espaces démocratiques : un effet sur les attitudes politiques? » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en science politique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (5MB)

Résumé

Cette thèse étudie les impacts des réseaux sociaux et des nouveaux espaces délibératifs sur les attitudes politiques. L'ouvrage prend la forme d'une thèse par articles explorant successivement les types de comportements numériques associés à la plasticité des attitudes politiques, l'ampleur des changements attitudinaux observables sur le temps long et les mécanismes sous-jacents propres à la communication en ligne. Le premier article explore la relation entre certains comportements en ligne des milléniaux canadiens et leurs attitudes à l'égard de la politique. Nous mobilisons les données longitudinales de l'Étude canadienne de la jeunesse (ECJ), un sondage de deux vagues (N: 967) et proposons des modèles étudiant l'influence des comportements en ligne sur l'intérêt politique, l'efficacité politique externe et la confiance envers le gouvernement fédéral canadien. L'analyse des résultats suggère que la communication interpersonnelle et la recherche d'information en ligne augmentent l'intérêt politique. La recherche d'information politique en ligne augmente également l'efficacité politique externe. Toutefois, la confiance envers le gouvernement fédéral est négativement associée à la participation à des discussions politiques en ligne et positivement associée aux activités de réseautage en ligne. Le deuxième article, développant sur l'effet des discussions politiques en ligne, revisite empiriquement le postulat de la ségrégation idéologique et de l'homogénéité des réseaux sociaux par une analyse de contenu exhaustive du site Reddit.com. Utilisant une analyse assistée par ordinateur sur un corpus de plusieurs milliards de commentaires, nous étudions la relation entre le ton exprimé et les sujets discutés, soit l'immigration, la macroéconomie et la défense, et plus précisément l'évolution de l'écart type du ton moyen sur ces sujets précis dans différentes communautés. Les résultats démontrent une tendance à une plus grande hétérogénéité idéologique dans l'ensemble attribuable à un influx important de nouveaux membres, malgré une augmentation de l'homogénéité des attitudes exprimées dans bon nombre de communautés. Les résultats démontrent également des chamboulements importants de la distribution des attitudes exprimées à l'aube des élections présidentielles américaines de 2016 dans certaines communautés et le fait que les heuristiques numériques d'acceptabilité sociale témoignent d'une diversité d'attitudes importantes dans des contextes où les propos exprimés sont autrement idéologiquement ségrégés. Cherchant à comprendre l'effet que peuvent avoir ces heuristiques numériques d'acceptabilité sociale sur la capacité de convaincre, le troisième article repose quant à lui sur un sondage avec un devis expérimental. Celui-ci expose les répondants à un article de nouvelle sur les réfugiés syriens et irakiens et, selon le traitement, à un fil de discussion comprenant différentes heuristiques numériques d'acceptabilité sociale. L'étude démontre que la présence d'un fil de discussion. modifie l'effet à court terme que peut avoir l'article d'actualité initial et démontre également et surtout la façon dont les heuristiques numériques d'acceptabilité sociale ont un effet d'amplification sur la capacité de convaincre et les émotions évoquées par les commentaires. Ainsi, chaque unité d'heuristique ou chaque recommandation n'augmente pas nécessairement d'autant le pouvoir de convaincre des commentaires associés et, pour les commentaires que les individus ne sont pas prédisposés à appuyer, servent plutôt à consolider les attitudes préexistantes et à polariser. Au final, cette thèse vient nuancer une littérature sur la ségrégation idéologique en ligne et ses conséquences pour les attitudes politiques des utilisateurs. Cette thèse contribue d'abord à la littérature sur les effets politiques de l'usage d'internet et des médias en répliquant l'effet positif de la participation à des discussions politiques en ligne sur l'intérêt politique à partir de données longitudinales et canadiennes. En outre, les données mobilisées dans le cadre de cette thèse confirment une certaine ségrégation idéologique en ligne, lorsque l'on considère les commentaires exprimés dans les conversations en ligne sur Reddit.com. Cependant, l'analyse de l'utilisation des heuristiques numériques illustre que malgré une ségrégation au niveau des commentaires exprimés, les utilisateurs témoignent de leurs désaccords d'autres façons, démontrant le caractère hétérogène de communautés présumées à tort comme étant homogènes idéologiquement. Cette thèse s'intéresse également aux mécanismes discursifs liés aux heuristiques numériques et démontre que plutôt que de contribuer à la crédibilité d'un commentaire, ces heuristiques tendent à polariser.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Harell, Allison
Mots-clés ou Sujets: Socialisation politique / Communication politique / Technologies de l'information et de la communication / Réseaux sociaux (Internet) / Communication électronique / Internautes -- Attitudes / Changement d'attitude
Unité d'appartenance: Faculté de science politique et de droit > Département de science politique
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 16 janv. 2020 11:44
Dernière modification: 16 janv. 2020 11:44
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/13044

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...