Communication interculturelle et participation politique des (im)migrant-e-s au Québec : le cas du centre des travailleurs et travailleuses immigrants à Montréal

Yoon, Cheolki (2019). « Communication interculturelle et participation politique des (im)migrant-e-s au Québec : le cas du centre des travailleurs et travailleuses immigrants à Montréal » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en communication.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (22MB)

Résumé

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, la migration internationale est en accroissement constant, et le vivre ensemble avec les populations migrantes et immigrantes est un enjeu incontournable dans de nombreux pays à travers le monde. Les (im)migrant-e-s doivent s'adapter à un nouvel environnement dans la société d'accueil et négocier leurs positions sociales par des interactions. Si les défis auxquels elles et ils font face touchent différents aspects de la vie, la présente thèse s'intéresse à leur participation politique. L'objectif de recherche consiste à répondre à la question suivante: Quels sont les facteurs principaux influençant la participation politique des (im)migrant-e-s au Québec et les incidences de cette participation sur leur intégration dans la société d'accueil? Dans une optique sociohistorique, le Québec n'est pas seulement marqué par une grande population immigrante, l'immigration est une dimension constitutive de sa construction nationale. En ce qui a trait à l'immigration au Québec, deux changements récents attirent particulièrement l'attention, la croissance de l'immigration économique parmi les différentes catégories d'immigration permanente et la proportion accrue des travailleuses et travailleurs migrant-e-s de statut temporaire. Ces deux phénomènes sont en fait liés à la restructuration néolibérale de la société, commencée il y a quatre décennies et renforcée depuis la crise financière de 2008; restructuration qui priorise l'efficacité économique, en vulnérabilisant les travailleuses et travailleurs vis-à-vis des employeuses et employeurs. Prenant en compte ce contexte socioéconomique, cette thèse interroge en profondeur certaines modalités de la participation politique des (im)migrant-e-s dans ses dynamiques complexes, en repérant les facteurs déterminants et les incidences de la participation politique dans une perspective de communication interculturelle. La recherche est basée notamment sur les hypothèses suivantes : 1) le parcours migratoire et les conditions de travail ont une influence significative sur la participation politique des (im)migrant-e-s; 2) les expériences de participation politique des (im)migrant-e-s ont des retombées favorables sur leur intégration dans la société d'accueil. Sur le plan théorique, la présente recherche se penche sur deux axes : la communication interculturelle et la participation politique. La communication interculturelle désigne divers modes de mise en relation entre des porteuses et porteurs de cultures différentes (Carey, Demorgon et Stoiciu). La culture est conçue comme une façon de vivre partagée par un groupe de personnes, qui se (re)construit à travers des interactions variées (Hall, Ladmiral, Lipiansky et Williams). Quant au deuxième axe, la participation politique englobe diverses actions visant à influencer les décisions collectives par-delà la participation électorale. À l'aide notamment des études des mouvements sociaux (McCarthy, Oberschall, Tilly et Zald) et des études en communication organisationnelle (Cooren, Robichaud et Weick), je propose une approche communicationnelle des mouvements sociaux en vue de cerner les dynamiques communicationnelles dans les actions collectives de nature politique. Par ailleurs, les travaux d'Étienne Balibar sont mis à contribution pour relier conceptuellement la communication et la politique. La thèse est basée sur une enquête de terrain menée auprès du Centre des travailleuses et travailleurs immigrants (CTI) à Montréal. À partir d'une approche qualitative, la recherche a eu recours à trois méthodes : l'entrevue semi-dirigée, la participation observante et l'analyse de texte. Les entrevues ont été réalisées avec vingt personnes, en interrogeant leurs expériences et perceptions relevant de la participation politique. L'observation s'est échelonnée sur une période de vingt mois durant laquelle j'ai participé aux activités organisées autour du CTI. Les textes portant sur le CTI et ses activités ont été analysés dans le but d'enrichir les données. L'analyse des données recueillies montre que plusieurs facteurs influencent la participation politique des (im)migrant-e-s et que ces facteurs sont interreliés. Le parcours migratoire constitue une condition de base de leurs expériences, et l'actuel système d'immigration du Canada comporte des éléments discriminatoires qui font l'obstacle à leur participation. Des conditions de travail défavorables freinent l'engagement politique, et l'accès limité à l'information, des réseaux sociaux retreints et des barrières psychologiques (comme la peur) l'entravent aussi. Il faut noter toutefois que les façons de voir et de sentir ne sont pas identiques d'une personne à l'autre, ce qui entraîne des réactions différences face à une même situation. Dans toutes ces dynamiques, les espaces associatifs et organisationnels jouent un rôle important. Il est apparu dans ma recherche que les expériences de participation apportent des changements variés et positifs à différentes dimensions de l'intégration dans la société d'accueil. _____________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : migration internationale, communication interculturelle, participation politique, mouvements sociaux, travail précaire

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Agbobli, Kokou Edem
Mots-clés ou Sujets: Communication interculturelle / Migration internationale / Participation politique / Intégration / Immigrants / Travailleurs étrangers / Québec (Province)
Unité d'appartenance: Faculté de communication
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 10 janv. 2020 09:16
Dernière modification: 10 janv. 2020 09:16
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/13034

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...