Effets du lien de parenté sur le jugement de dilemmes moraux sacrificiels

Ronfard, Bénédicte (2019). « Effets du lien de parenté sur le jugement de dilemmes moraux sacrificiels » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB)

Résumé

La Théorie des Deux Processus de la Moralité formulée par Joshua Greene postule que le jugement moral se manifesterait à travers des réponses dites déontologiques ou conséquentialistes, chacune sous-tendue par un système psychologique distinct. Les réponses déontologiques favoriseraient les droits et devoirs de tout un chacun (trouver inacceptable de sacrifier un individu pour bénéficier la survie de plusieurs autres) et seraient associées à des émotions/intuitions que nous aurions héritées de notre passé de primates. À l'inverse, les réponses conséquentialistes qui favoriseraient le plus grand bien pour le plus grand nombre (trouver acceptable de sacrifier un individu pour bénéficier la survie de plusieurs autres) seraient issues de processus de raisonnement allant à l'encontre des émotions et requérant un contrôle de ces dernières. Lors de dilemmes de type 'pont', où le sacrifice d'un individu via contact physique direct avec la victime potentielle favorise la survie de plusieurs autres, la littérature montre qu'une majorité des gens trouvent le sacrifice inacceptable (réponse déontologique), alors que lors de dilemmes de type 'levier' où la situation est identique mais où il n'y a pas de contact direct avec la victime potentielle, une majorité de gens trouvent le sacrifice acceptable (réponse conséquentialiste). Selon la Théorie des Deux Processus de la Moralité, cette différence s'explique par le fait que le contact physique avec la victime potentielle qu'implique les dilemmes de type 'pont' suscite une émotion négative forte qui rend l'action inacceptable. Ceci n'est pas le cas pour les dilemmes de type 'levier' où il n'y a pas de contact avec la victime potentielle. Dans les dilemmes de type 'levier', cette absence d'émotion négative prépondérante permettrait alors aux processus cognitifs associés au raisonnement de se manifester plus aisément. De plus, les dilemmes du type 'pont' susciteraient des réponses déontologiques rapides, ce qui soulignerait le rôle automatique des émotions/intuitions, alors que les réponses conséquentialistes, lorsqu'elles se manifestent dans de tels dilemmes, seraient plus lentes. Ce délai dans les réponses mettrait en évidence le contrôle des émotions nécessaire afin d'engager les processus de raisonnement. Dans les dilemmes de type 'levier' il n'y aurait pas de différence significative dans les temps de réactions associés aux réponses déontologiques ou conséquentialistes. Toutefois, nous nous sommes demandé ce qu'il adviendrait des types de réponses (déontologiques ou conséquentialistes) ainsi que des temps de réaction (rapides ou lents) associés à chacune de ces réponses dans des circonstances où la survie de notre enfant serait en cause. Par exemple, pourrait-on encore qualifier de déontologique le fait de trouver inacceptable le sacrifice de notre enfant pour bénéficier la survie de plusieurs enfants inconnus si on considère la motivation qui sous-tendrait une telle position (i.e. survie de notre enfant)? Par ailleurs, dans une situation où le sacrifice d'un enfant inconnu favoriserait la survie des plusieurs enfants dont le nôtre, les temps de réactions associés aux réponses déontologiques (pas acceptable) ou conséquentialistes (acceptable) seraient-ils encore conformes aux attentes postulées par la Théorie des Deux Processus de la Moralité ? Les deux articles de cette thèse concernent, d'une part, l'effet de la sélection de parentèle (favoriser la survie de nos gènes) sur le type de réponses obtenus (déontologiques ou conséquentialiste) lors de dilemmes de type 'pont' ou 'levier' et, d'autre part, l'évaluation des temps de réactions associés aux réponses dites déontologiques ou conséquentialistes en fonction des diverses conditions de sacrifice. À l'aide de devis entre- et intra-sujets, nous avons comparé les réponses à des dilemmes de type 'pont' ou 'levier' où: 1) tous les enfants hypothétiques étaient inconnus, 2) l'enfant hypothétique à sacrifier pour bénéficier la survie de plusieurs enfants inconnus était le sien, 3) le sacrifice d'un enfant inconnu bénéficiait la survie de plusieurs dont le sien. De plus, nous avons comparé les réponses lorsque l'enfant était hypothétiquement notre enfant biologique ou notre enfant adopté. Nos résultats ne sont pas concluants concernant le concept de la sélection de parentèle selon lequel nous devrions favoriser la survie de notre enfant biologique, quelle que soit la situation. Toutefois, ils remettent_en question les interprétations déontologiques et conséquentialistes des réponses, ainsi qu'un rôle dichotomique des émotions et du raisonnement dans le jugement moral lors de dilemmes moraux sacrificiels. De plus, ils suggèrent qu'inférer des processus (émotions ou raisonnement) en fonction des temps de réaction pourrait nous induire en erreur. D'une façon générale, nos résultats sont en phase avec la proposition que les jugements moraux, au moins dans certaines situations, seraient le produit d'une intégration des émotions et des processus de raisonnements _____________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : jugement moral, sélection de parentèle, altruisme, émotions/intuitions morales, raisonnement moral, jugements moraux déontologiques versus conséquentialistes

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Scherzer, Peter B.
Mots-clés ou Sujets: Jugement moral / Dilemme / Sélection de la parentèle / Altruisme / Émotions / Raisonnement
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 07 nov. 2019 08:15
Dernière modification: 07 nov. 2019 08:15
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/12897

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...