La réappropriation comme acte politique à l'ère de la décolonisation : l’œuvre de Nadia Myre

Darsigny-Trépanier, Maude (2019). « La réappropriation comme acte politique à l'ère de la décolonisation : l’œuvre de Nadia Myre » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en histoire de l'art.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (17MB)

Résumé

Ce mémoire cherche à dresser l'historiographie de l'artiste anishnabé Nadia Myre. Il s'agit d'une analyse à la fois qualitative et quantitative de près de 200 textes récoltés au sujet de l'artiste du début de sa carrière (1995) jusqu'en 2016. En plus d'offrir une visualisation de l'accomplissement de celle-ci avec la création d'une feuille de calcul, le présent mémoire cherche aussi à analyser les différents propos des auteur.es au sujet de la pratique d'une artiste autochtone en territoire appelé Canada. Les œuvres les plus marquantes de l'artiste sont également analysées en profondeur. _____________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Nadia Myre, artiste autochtone, femme artiste autochtone, anishnabée, décolonisation, Indian Act/Loi sur les Indiens, Indian Act Project, Scar Project, Portrait in Motion, History in Two Parts, réappropriation, appropriation culturelle, art contemporain autochtone.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Hardy, Dominic
Mots-clés ou Sujets: Nadia Myre / Appropriation culturelle / Autochtones dans l'art / Identité dans l'art / Colonisation dans l'art / Art autochtone / Canada / Bibliographie
Unité d'appartenance: Faculté des arts > Département d'histoire de l'art
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 21 oct. 2019 11:09
Dernière modification: 21 oct. 2019 11:09
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/12863

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...