Perturbations des tourbières de la région de Bécancour, Centre-du-Québec, entre 1966 et 2010

Avard, Karine; Larocque, Marie et Pellerin, Stéphanie (2013). « Perturbations des tourbières de la région de Bécancour, Centre-du-Québec, entre 1966 et 2010 ». Le Naturaliste canadien, 137(1), pp. 8-15.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB)

Résumé

Les tourbières abondent dans l’ensemble du Québec, mais celles de la vallée du Saint-Laurent subissent des pressions anthropiques majeures. Ces pressions et les pertes de superficies en tourbières qui en résultent sont à peu près inconnues. Nous avons mesuré la superficie occupée par les tourbières en 1966 et 2010 dans la région de Bécancour et identifié les perturbations récentes qu’elles ont subies à l’aide de la photo-interprétation et de validations sur le terrain. En 2010, les tourbières couvraient 17 500 ha, soit 6,1 % du territoire étudié. De cette superficie, 10 485 ha représentaient des tourbières encore intactes et 7 015 ha des tourbières ayant subi des perturbations limitées, notamment par la présence de canaux de drainage et de chemins forestiers. Entre 1966 et 2010, 5 433 ha de tourbières (près du quart des tourbières présentes en 1966) ont subi des perturbations irréversibles, principalement en raison de la culture de la canneberge (Vaccinium macrocarpon). Cette culture a connu un développement important au cours de la dernière décennie dans le Centre-du-Québec.

Type: Article de revue scientifique
Informations complémentaires: © La Société Provancher d'histoire naturelle du Canada, 2013
Mots-clés ou Sujets: Canneberge, perturbation, photo-interprétation, superficie, tourbières
Unité d'appartenance: Faculté des sciences > Département des sciences de la Terre et de l'atmosphère
Déposé par: delegation Sylvie Goulet
Date de dépôt: 26 août 2019 07:46
Dernière modification: 26 août 2019 07:46
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/12715

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...