État-providence et système socio-sanitaire au Québec : les CLSC comme étude de cas d'une analyse matérialiste et dialectique de l'État démocratique dans la société capitaliste

Plourde, Anne (2019). « État-providence et système socio-sanitaire au Québec : les CLSC comme étude de cas d'une analyse matérialiste et dialectique de l'État démocratique dans la société capitaliste » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en science politique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (22MB)

Résumé

À travers l'étude d'un cas spécifique, celui de l'histoire des CLSC, la thèse vise trois grands objectifs : 1) montrer la pertinence de la méthode dialectique du marxisme à travers l'exemple de l'analyse socio-historique d'une réforme menée dans le domaine socio-sanitaire : celle de la création des CLSC ; 2) illustrer, toujours à partir de cette analyse, certaines thèses de la théorie marxiste de l'État démocratique dans la société capitaliste; 3) jeter un éclairage original non seulement sur l'histoire des CLSC, mais aussi sur celle du système socio-sanitaire et de l'État-providence québécois. Sur la base d'une problématique dégagée à partir de la littérature sur l'histoire des CLSC et des lacunes identifiées dans les analyses recensées, la thèse s'articule autour de la question spécifique de recherche suivante : quel est le rôle - direct ou indirect - joué par les rapports entre les classes sociales (entre capitalistes et travailleuses et travailleurs) dans la naissance des CLSC, dans la forme particulière prise par le modèle initial des CLSC et dans l'abandon rapide (ou l'échec) de ce modèle? La démarche de recherche s'inscrit dans un cadre théorique marxiste (matérialiste et dialectique). Elle prend la forme d'une analyse historique qualitative reposant d'une part sur une recherche documentaire et l'analyse de sources de première et de seconde main, et d'autre part sur une série d'entretiens semi-dirigés avec des actrices et des acteurs ayant directement participé à l'implantation des premiers CLSC durant les années 1970. L'analyse historique se situe sur deux échelles de temps et à deux niveaux de généralité très différents. D'une part, elle passe par une analyse spécifique, approfondie et détaillée de l'évolution du modèle initial des CLSC qui se limite aux années 1970 à 1981. D'autre part, l'approche holistique de la méthode dialectique impose une analyse très large de l'évolution des points de vue de classe en matière socio-sanitaire et de l'évolution du rapport de force entre les classes qui, si elle s'attarde particulièrement au Québec et aux années 1960 et 1970, remonte jusqu'à la seconde moitié du XIXe siècle et, en ce qui concerne l'évolution du rapport de force, porte aussi plus largement sur les grandes tendances internationales (et canadiennes). La thèse conclut que les rapports de classe ont joué un rôle déterminant dans l'histoire du modèle initial des CLSC. Plus encore, la démarche montre que l'évolution du rapport de force entre les classes n'est pas un facteur comme les autres qui ne ferait que s'ajouter aux facteurs identifiés dans la littérature sur l'histoire des CLSC ; les rapports de classe agissent en fait comme le «contexte global» qui permet de comprendre d'où viennent ces facteurs, comment ils se sont historiquement constitués et de quelle manière ils agissent. En plus d'illustrer certaines des thèses de la théorie marxiste de l'État, la thèse fait plusieurs contributions à l'analyse de l'histoire des CLSC, du système socio-sanitaire et de l'État-providence québécois, dont les plus saillantes sont: de montrer que la forme particulière prise par le modèle initial des CLSC - et la forme prise par la Réforme des Affaires sociales - trouve en bonne partie son inspiration au sein du mouvement syndical, qui revendique avant même l'existence des premières cliniques populaires la création de polycliniques multidisciplinaires intégrant services de santé et services sociaux ; d'offrir une explication inédite au fait qu'un modèle comme celui des CLSC ait été créé au Québec (et pas ailleurs) et au fait que l'État-providence québécois ait été rapidement projeté durant les années 1960 et 1970 à l'avant-garde des États-providence en Amérique du Nord, alors que la province se distinguait plutôt jusqu'à la fin des années 1950 par son retard en la matière; de démontrer l'existence d'un décalage temporel entre le moment où se produit l'abandon du modèle initial des CLSC par le ministère et le moment où la redéfinition du modèle est effectivement ressentie sur le terrain, et d'offrir une explication convaincante à ce décalage; de montrer que la classe capitaliste a été dans plusieurs cas directement ciblée par des actions sur les causes sociales de la maladie initiées à partir des CLSC - ou que les CLSC ont contribué à organiser - et que le caractère « dérangeant » des CLSC a aussi menacé le milieu des affaires. _____________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : CLSC, santé, État-providence, État, capitalisme, dialectique

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Mandel, Mark-David
Mots-clés ou Sujets: CLSC / Services de santé / État providence / Classes sociales / Marxisme / Québec (Province)
Unité d'appartenance: Faculté de science politique et de droit > Département de science politique
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 13 août 2019 11:16
Dernière modification: 13 août 2019 11:16
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/12699

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...