L'entraînement de la mémoire de travail assisté par ordinateur chez des jeunes et des adultes présentant un trouble du déficit de l'attention/hyperactivité (TDAH)

Dentz, Amélie (2019). « L'entraînement de la mémoire de travail assisté par ordinateur chez des jeunes et des adultes présentant un trouble du déficit de l'attention/hyperactivité (TDAH) » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (18MB)

Résumé

Le Trouble du Déficit de l'Attention/Hyperactivité (TDAH) est fréquemment associé à des difficultés de mémoire de travail. Le programme Cogmed qui entraîne cette fonction est une intervention qui est envisagable auprès d'individus présentant un TDAH. Examiner les effets du programme Cogmed est également pertinent car la mémoire de travail est corrélée avec les symptômes liés au TDAH, le raisonnement, les fonctions exécutives et attentionnelles, et les apprentissages scolaires. La première partie de cette thèse (article I) est une recension des écrits visant à examiner les effets du programme Cogmed à partir de l'ensemble des études existantes comprenant un groupe contrôle (n=8), auprès de jeunes présentant un TDAH. Les résultats indiquent que cette approche semble améliorer davantage la mémoire de travail comparativement à un groupe contrôle. Cependant, la généralisation des effets sur le fonctionnement cognitif, les symptômes liés au TDAH et les apprentissages scolaires demeure mitigée. Les caractéristiques des participants (présentation du TDAH, troubles associés, médication) demeurent peu étudiées, bien qu'elles puissent influencer les effets du programme Cogmed. De plus, des biais méthodologiques limitent l'interprétation des résultats (ex. : absence de groupe placebo, absence de prises de mesure multiples, absence d'évaluation en double insu). Le maintien des effets sur plusieurs mois demeure également peu examiné. Enfin, le nombre d'études portant sur des adultes présentant un TDAH est très limité. Afin de mieux documenter les effets du programme Cogmed et de pallier les limites méthodologiques des études recensées (article I), cette thèse comporte deux études expérimentales. La première étude est réalisée au Québec auprès de jeunes âgés de 7 à 13 ans qui ont reçu un diagnostic de TDAH mixte et prenant une médication (article II). La seconde étude est réalisée en France auprès d'adultes, âgés de 18 à 63 ans et présentant ce même trouble (article III). L'objectif principal commun de ces deux études (Article II et III) est d'évaluer les effets directs du programme Cogmed sur la mémoire de travail auprès de jeunes et d'adultes. Pour ces deux études, les objectifs secondaires sont d'évaluer la généralisation des effets sur : le raisonnement non verbal, le fonctionnement exécutif au quotidien et les symptômes comportementaux liés au TDAH. Les effets sont également évalués sur : les fonctions attentionnelles, l'impulsivité motrice, la compréhension de la lecture et le raisonnement mathématique pour les jeunes. Pour les deux études, les participants sont répartis au hasard dans le groupe expérimental Cogmed ou dans le groupe placebo, qui consiste en une version de comparaison de faible intensité. Les participants sont évalués à trois reprises : (1) six semaines avant le début du programme Cogmed (2) immédiatement avant le début et (3) la semaine après la fin de l'intervention. Un quatrième temps de mesure (4) permet d'évaluer le maintien des effets six mois après la réalisation du programme Cogmed, et ce, uniquement auprès des adultes du groupe expérimental (article III). Les résultats montrent que le programme Cogmed améliore davantage la mémoire de travail verbale et visuo-spatiale comparativement à un groupe placebo, et ce, uniquement pour les adultes (article III). Ces effets se maintiennent six mois. Ces résultats ne sont pas retrouvés auprès des jeunes lorsque les habilités de mémoire de travail sont déjà améliorées par la médication pour le TDAH (Article II). De plus, les résultats (Article II, III) confirment ceux de la recension des écrits (article I) car ils indiquent que les effets du programme Cogmed ne se généralisent pas sur le raisonnement non verbal, les fonctions exécutives et les symptômes liés au TDAH, et ce, auprès de jeunes et d'adultes. Le programme Cogmed n'améliore pas : les fonctions attentionnelles, l'impulsivité motrice, la compréhension de la lecture et le raisonnement mathématique, et ce, uniquement auprès des jeunes pour lesquels ces variables ont été évaluées. Le programme Cogmed ne peut pas être recommandé comme une intervention permettant de traiter le TDAH. Le programme Cogmed mériterait d'être étudié en étant intégré dans une prise en charge multimodale du TDAH, qui tiendrait compte des fonctions cognitives déficitaires, de la motivation, des stratégies métacognitives et des caractéristiques des participants. _____________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Programme Cogmed, Entraînement de la mémoire de travail, Entraînement cognitif, Traitement, Trouble du Déficit de l'Attention/Hyperactivité (TDAH), Mémoire de travail

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Guay, Marie-Claude
Mots-clés ou Sujets: Trouble déficitaire de l'attention / Mémoire immédiate / Mnémotechnique / Programme Cogmed
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 17 juill. 2019 13:46
Dernière modification: 17 juill. 2019 13:46
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/12624

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...