Tics, troubles associés et consommation de marijuana chez des adolescents et des jeunes adultes atteints du syndrome de Gilles de la Tourette

Ouellette, Stéphanie (2018). « Tics, troubles associés et consommation de marijuana chez des adolescents et des jeunes adultes atteints du syndrome de Gilles de la Tourette » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (6MB)

Résumé

Des études proposent que les personnes atteintes du syndrome de Gilles de la Tourette (SGT) présentent des conditions pouvant les mettre à risque de consommer de la marijuana, aussi, d’en consommer en vue de réduire leurs tics ou leurs symptômes de troubles associés. Cet essai a pour objectif, d’une part, d’estimer la proportion d’adolescents et de jeunes adultes atteints du SGT qui consomment ou qui ont déjà consommé pour réduire leurs tics et d’autre part, de vérifier l’association entre les motifs de consommation pour automédication (tics, symptômes de troubles associés) et la fréquence de consommation, ainsi que la relation entre la fréquence de consommation et les tics (visibilité, fréquence). Trente-quatre personnes atteintes du SGT (dont huit rapportant consommer ou avoir déjà consommé de la marijuana) originaires du Canada et âgées de 13 à 28 ans ont rempli un questionnaire en ligne de janvier 2015 à janvier 2017. Le test exact de Fisher et le test de Mann-Whitney ont été effectués afin de vérifier la présence d’associations significatives entre les variables étudiées. Des associations significatives de la consommation durant les douze derniers mois et le motif de consommation « pour relaxer dans une situation d’insécurité » (p < 0,018) ; et la consommation durant les trente derniers jours et le motif « pour réduire la peur associée à un contexte social » (p < 0, 036), « pour réduire les pensées négatives » (p < 0,036) et « pour aider à dormir » (p < 0,036) sont soulevées. Les résultats suggèrent que la présence de consommation de marijuana à fréquence d’au moins une fois par semaine durant les douze derniers mois est associée à la consommation en vue de réduire l’anxiété, alors que la consommation durant les trente derniers jours est associée à la consommation en vue de réduire l’anxiété et pour améliorer le sommeil. Cette étude s’avère importante puisqu’elle est la première à évaluer les habitudes et les motifs de consommation de marijuana dans une optique d’automédication chez des adolescents et des jeunes adultes atteints du SGT. Considérant le contexte de légalisation de la marijuana au Canada, il s’avère d’autant plus important de comprendre les motifs de consommation dans une optique d’automédication et certains facteurs (visibilité, fréquence des tics) pouvant influencer la consommation chez cette population, afin de fournir des pistes de réflexion en lien avec les modalités d’intervention pour le traitement du SGT. ___________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Syndrome de Gilles de la Tourette, troubles associés, consommation de marijuana, motifs de consommation, comportement d’automédication.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: L'essai a été numérisé telle que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Leclerc, Julie
Mots-clés ou Sujets: Maladie de Gilles de la Tourette / Tics / Comorbidité / Toxicomanie / Marijuana / Automédication
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 21 mai 2019 09:48
Dernière modification: 21 mai 2019 09:48
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/12508

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...