L’effet du parcours éducatif préscolaire des enfants issus de l’immigration sur leur développement à la maternelle.

Laurin, Isabelle; Guay, Danielle; Medjine, Léonard; Fournier, Michel et Bigras, Nathalie (2018). « L’effet du parcours éducatif préscolaire des enfants issus de l’immigration sur leur développement à la maternelle. ». Conference, 22es Journées annuelles de santé publique, Montréal, Canada, décembre 2018.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (532kB)

Résumé

Contexte et objectifs De nombreuses études québécoises et internationales démontrent que la fréquentation d’un service éducatif préscolaire de qualité favorise la santé, le développement ainsi que la réussite éducative des enfants. Au Québec, le parcours éducatif préscolaire des enfants n’est pas unique : certains demeurent à la maison, d’autres fréquentent les milieux de garde ou la maternelle 4 ans et d’aucuns combinent ces diverses modalités. Nos travaux récents indiquent que le portrait de l’utilisation des services éducatifs par les familles montréalaises varie selon le statut socioéconomique.1 La présente étude s’intéresse plus particulièrement à la réalité des enfants issus de l’immigration, lesquels représentent une proportion importante des enfants d’âge préscolaire sur le territoire montréalais. Elle vise à répondre aux questions suivantes : Quel est le parcours éducatif préscolaire au Québec des enfants issus de l’immigration? Quel est l’effet de ce parcours sur leur développement à la maternelle? Observe-t-on des différences entre les enfants immigrants de 1re génération, ceux de 2e génération et les enfants non-immigrants? La recherche a été réalisée à partir des données de l’Enquête montréalaise sur l’expérience préscolaire des enfants de maternelle (EMEP) réalisée en 2012 par la Direction régionale de santé publique du Centre universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal (CCSMTL). Cette enquête a été réalisée en complément à l’Enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle (EQDEM). Description de l’étude et de la population visée La population visée par l’EMEP est celle des enfants fréquentant l’école maternelle 5 ans sur l’île de Montréal. Un échantillon probabiliste de 1184 enfants a été extrait de la base de sondage comprenant les enfants évalués dans le cadre de l’EQDEM. La collecte de données a été réalisée par téléphone. Un questionnaire structuré a été utilisé pour documenter l’expérience préscolaire des enfants dont les composantes de la fréquentation d’un service éducatif : profil longitudinal de services fréquentés, âge au début, durée, intensité hebdomadaire moyenne et temps cumulatif. Le couplage des données de l’EMEP à celles de l’EQDEM a donné accès aux mesures du développement obtenues avec l’instrument de mesure du développement de la petite enfance (IMDPE). Méthode et démarche La description du parcours éducatif préscolaire a été obtenue pour les trois groupes à l’étude et des tests de Khi-deux ont été effectués afin d’identifier les différences. La régression logistique a été utilisée afin de mesurer l’effet de la fréquentation d’un service éducatif sur la probabilité pour un enfant de maternelle d’être vulnérable dans au moins un domaine de développement, et ce, dans nos trois groupes d’intérêt. L’âge et le sexe de l’enfant, la scolarité de la mère, ainsi que le revenu de la famille ont été retenus comme variables de contrôle. Résultats Les enfants immigrants de 1re génération ont moins fréquenté les services de garde régis que les enfants immigrants de 2e génération ou non immigrants. Par contre, tout comme les immigrants de 2e génération, ils sont deux fois plus nombreux que les enfants non immigrants à avoir fréquenté une maternelle 4 ans à mi-temps. Nos résultats montrent que les enfants immigrants de 1re génération ayant fréquenté exclusivement un CPE ou une maternelle 4 ans à mi-temps sont près de 5 fois moins susceptibles d’être vulnérables dans au moins un domaine de leur développement que leurs pairs n’ayant fréquenté aucun service éducatif. Conclusion Nos constats viennent appuyer la recommandation présentée dans le rapport d’enquête de la Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes (TCRI, 2011) d’augmenter le nombre de places en CPE et en maternelle 4 ans dans les secteurs où l’on retrouve des taux d’immigration et de pauvreté élevés. Références Guay, D., Laurin, I., Bigras, N., Toussaint, P. et Fournier, M. (2015). Portrait du parcours préscolaire des enfants montréalais. Résultats de l’Enquête montréalaise sur l’expérience préscolaire des enfants de maternelle. Montréal : Direction de santé publique de l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal. Laurin, I., Guay, D., Bigras, N. et Fournier, M. (2015a). Quel est l’effet de la fréquentation d’un service éducatif sur le développement de l’enfant à la maternelle selon le statut socioéconomique? Résultats de l’Enquête montréalaise sur l’expérience préscolaire des enfants de maternelle. Montréal : Direction de santé publique de l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal.

Type: Conférence
Mots-clés ou Sujets: développement de l'enfant, immigration, parcours éducatif préscolaire
Unité d'appartenance: Faculté des sciences de l'éducation > Équipe de recherche Qualité des contextes éducatifs de la petite enfance
Déposé par: delegation Alexandra Paquette
Date de dépôt: 04 mars 2019 09:45
Dernière modification: 04 mars 2019 09:45
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/12308

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...