Étude exploratoire des expériences des psychologues scolaires quant à l'intimidation à caractère homophobe

Lavigne, René-Marc (2018). « Étude exploratoire des expériences des psychologues scolaires quant à l'intimidation à caractère homophobe » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (6MB)

Résumé

L’intimidation existe dans les écoles et entraine des conséquences majeures chez les victimes. Les élèves de minorités sexuelles et de genre, victimes d’intimidation à caractère homophobe (ICH) vivent plus de difficultés psychosociales et scolaires que les élèves se déclarant hétérosexuels. Le psychologue scolaire peut être appelé à intervenir auprès de ces élèves dans un mode de prévention et d’intervention. Alors que de nombreuses études ont évalué la nature des actes homophobes ou transphobes et leurs effets sur les élèves, il n’existe aucune information sur les expériences des psychologues à cet effet. Cette thèse vise à recueillir les expériences des psychologues scolaires québécois quant à l’ICH. Nous avons élaboré cette thèse en deux études successives. La première étude a permis d’obtenir un portrait global de l’implication des psychologues scolaires québécois dans les écoles secondaires (N = 43) concernant leurs tâches d’intervention directe, de consultation et de prévention relativement à l’ICH et leur formation à cet égard. La deuxième étude de cette thèse, réalisée selon une méthode qualitative, a servi à dégager les expériences des psychologues scolaires québécois dans les écoles primaires et secondaires (N = 30) sur leurs rôles particuliers et les actions faites par les équipes-écoles concernant ce problème. Les résultats indiquent que les psychologues scolaires sont peu impliqués au dossier de l’intimidation en raison de diverses contraintes et de nombreuses demandes provenant de leurs milieux. Ces résultats réaffirment ceux d’enquêtes québécoises auprès de psychologues scolaires dans les écoles primaires (Lefebvre, 2011) et canadiennes auprès de psychologues scolaires dans les écoles primaires et secondaires (Jordan, Hindes et Saklofske, 2009). Comme le rapportent plusieurs participants, les psychologues scolaires occuperaient principalement des rôles d’évaluation, desserviraient plusieurs écoles et manqueraient de temps pour exercer l’ensemble de leurs fonctions. Plusieurs participants de la présente étude se considèrent insuffisamment outillés pour intervenir contre l’ICH puisqu’ils disposent de peu d’expérience professionnelle dans le domaine. La diffusion des résultats de cette étude contribuera à la transmission des savoirs sur les conséquences de l’ICH auprès de l’ensemble des acteurs du monde de l’éducation. ___________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : psychologue scolaire, intimidation, homophobie, transphobie, santé mentale, rôles, minorités sexuelles et de genre.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Goupil, Georgette
Mots-clés ou Sujets: Intimidation dans les écoles / Prévention / Homophobie / Transphobie / Élèves issus des minorités sexuelles / Psychologues scolaires
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 25 févr. 2019 16:24
Dernière modification: 25 févr. 2019 16:24
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/12287

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...