Dialogue gravitaire en classe technique de danse contemporaine : posture d'enseignante et choix stratégiques pour aborder la mise en jeu de la relation à la gravité

Vachon, Sandrine (2018). « Dialogue gravitaire en classe technique de danse contemporaine : posture d'enseignante et choix stratégiques pour aborder la mise en jeu de la relation à la gravité » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en danse.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (26MB)

Résumé

Cette recherche vise à énumérer des mises en jeu variées de la relation à la gravité dans la transmission des savoirs en classe technique de danse contemporaine dans le contexte de la formation professionnelle et préprofessionnelle. Fruit d'un ensemble de réactions d'opposition et d'abandon à se mouvoir dans un espace gravitationnel, la relation à la gravité témoigne d'un dialogue singulier avec soi, l'autre et l'environnement. Se trouve par le fait même une visée de meilleure compréhension de cette relation et de ses enjeux corporels, relationnels et expressifs dans ma posture enseignante. Étudiée sous trois grandes sphères : l'organisation posturale, le mouvement dansé et la transmission en danse, la relation à la gravité est éclairée ici par la littérature spécialisée en psychomotricité, en philosophie, en enseignement, en danse et en analyse du mouvement. Cet ancrage théorique a permis d'investiguer comme fondement la gamme des mélodies toniques, là où se crée le geste et se forme sa charge expressive. C'est dans une approche d'inspiration phénoménologique et par une collecte de données d'inspiration ethnographique et autoethnographique que la recherche d'outils a progressé. Vécue dans ma corporéité de chercheure et observée, la pratique de trois enseignantes d'expérience (Roxane D'Orléans, Angélique Willkie, Jamie Wright) a été ensuite analysée grâce à la méthode d'Analyse par théorisation ancrée (Paillé, 1994). C'est particulièrement dans la manière de transmettre que de nouveaux chemins pour jouer de sa relation à la gravité se sont dévoilés, suggérant de fait de nouvelles manières de s'ancrer et de s'appuyer, exprimant une vision esthétique et pédagogique qui a dépassé le contexte de la classe technique. C'est dans la relation à soi à travers le développement d'une proprioception fine, dans la relation à l'espace comme catalyseur de tous les élans, et dans une relation à l'autre qui invite l'échange que les outils se sont révélés. Si cette recherche ne peut faire état de toutes les manières d'aborder la relation à la gravité et les outils dégagés ne peuvent pas tous s'appliquer à ma pratique, ces limites ne repoussent pas la pertinence de cette étude. Posant un regard sur le geste et l'humain qui l'habite, les résultats pourraient être intéressants pour d'autres domaines de formation où le corps en jeu, au-delà de l'instrument de performance, est considéré dans l'ensemble de ses relations. Cette étude s'inscrit également dans les préoccupations actuelles de la formation en danse : quelle technique peut répondre aux besoins des danseurs face aux exigences du milieu professionnel qui désire un artiste sensible, performant, réflexif, capable de s'adapter et de se transformer au gré des signatures chorégraphiques? ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : relation, gravité, classe technique, danse contemporaine, enseignement.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Bienaise, Johanna
Mots-clés ou Sujets: Danse -- Étude et enseignement / Transfert d'apprentissage / Gravité / Danse contemporaine
Unité d'appartenance: Faculté des arts > Département de danse
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 25 févr. 2019 13:51
Dernière modification: 25 févr. 2019 13:51
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/12264

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...