Développement d'un programme cognitif-comportemental de perte de poids auprès d'asthmatiques en surpoids ou obèses

Jacob-Lessard, Ariane (2018). « Développement d'un programme cognitif-comportemental de perte de poids auprès d'asthmatiques en surpoids ou obèses » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (22MB)

Résumé

L’objectif général de cette recherche doctorale est de développer une intervention cognitive-comportementale de perte de poids pour les patients asthmatiques en surpoids ou obèses. Cette recherche a tout d’abord pour but d’effectuer une revue systématique des écrits scientifiques ainsi qu’une méta-analyse sur l’efficacité des études d’intervention incluant de la thérapie cognitive-comportementales de perte de poids (TCCPP) sur la réduction du poids, sur les comportements alimentaires et les facteurs psychologiques chez des patients en surpoids. Ensuite, la recherche a pour but de développer une intervention TCCPP pour les patients asthmatiques en surpoids selon le modèle de développement d’intervention ORBIT (Obesity Related Behavioral Intervention Trials) et d’examiner les changements au niveau de la perte de poids, des comportements alimentaires et reliés à la santé suite à l’intervention. Finalement, cette étude doctorale a pour but de caractériser les participants ayant atteint les objectifs initiaux de perte de poids et d’examiner quelles variables (comportements alimentaires, comportements reliés à la santé, facteurs psychologiques) semblent liées à une perte de poids cliniquement significative. Cette thèse doctorale est divisée en cinq chapitres. Le premier chapitre permet d’informer le lecteur des écrits scientifiques actuels portant sur l’asthme, l’obésité et les diverses interventions de perte de poids auprès d’une population asthmatique ainsi que les limites de ces écrits ayant mené à l’élaboration des objectifs de recherche du présent projet doctoral. Le deuxième chapitre traite de la première étude, soit la revue systématique et la méta-analyse effectuées sur l’efficacité des interventions TCCPP dans la population générale. Le troisième chapitre fait référence à l’étude du développement d’une intervention cognitive-comportementale de perte de poids (TCCPP) pour les patients asthmatiques en surpoids selon le modèle ORBIT. Ensuite, le quatrième chapitre porte sur la caractérisation des participants ayant atteint les objectifs initiaux de perte de poids (≥ 5 kg) et sur les variables (comportements alimentaires, comportements reliés à la santé) liées à une perte de poids cliniquement significative. Finalement, le cinquième chapitre propose une discussion générale des principaux résultats de la recherche doctorale, des implications cliniques, une analyse des forces et limites des études effectuées, des recommandations et de la transmission des connaissances. De manière plus spécifique, les résultats du premier article suggèrent que les interventions TCCPP constituent un traitement efficace pour la perte de poids et semblent supérieures aux autres interventions (p. ex. thérapie comportementale ou éducative seulement). De plus, les résultats indiquent que les interventions TCCPP semblent supérieures aux autres types d’intervention pour diminuer l’alimentation émotionnelle et augmenter la restriction cognitive ; et soulignent également que ces dernières sont des mécanismes sous-jacents à la perte de poids. Néanmoins, les interventions TCCPP ne semblent pas supérieures aux autres pour diminuer les symptômes dépressifs. Ces résultats suggèrent ainsi que les interventions TCCPP pourraient être incluses comment traitement standard de l’obésité dans la population générale. Enfin, cette étude a permis de conclure que l’influence des facteurs psychologiques sur la perte ou le contrôle du poids reste peu connue et qu’il serait important de développer davantage ce domaine de recherche afin d’optimiser les interventions de perte de poids. Les résultats du deuxième article démontrent quant à eux que même si l’intervention TCCPP développée auprès de participants asthmatiques en surpoids a produit une perte de poids notable, elle n’a pas atteint le critère de perte de poids cliniquement significative (≥ 5 kg). Les résultats indiquent également que cette intervention a diminué l’alimentation émotionnelle et l’alimentation en lien avec les stimuli externes et qu’elle a augmenté la restriction cognitive. L’intervention n’a cependant pas changé de manière significative les comportements reliés à la santé (alimentation et activité physique faite à l’extérieur du programme) et ces absences de changement pourraient être dues à la façon dont l’intervention a été construite et implémentée ainsi qu’à des limitations au niveau des mesures. Finalement, les résultats indiquent que des changements devraient être faits à la prochaine itération selon les recommandations faites afin d’optimiser l’intervention pour la réduction du poids et les changements comportementaux reliés à la santé chez les asthmatiques. Enfin, les résultats de cette étude démontrent également l’importance du processus itératif tel que proposé dans le modèle ORBIT relatif au développement des interventions afin que celles-ci soient optimisées avant de passer aux phases supérieures de test d’efficacité (essais cliniques randomisés). Les résultats du chapitre 4 indiquent que les participants ayant atteint le critère de perte de poids cliniquement significative diffèrent légèrement de ceux n’ayant pas atteint ce critère. Les participants ayant atteint une perte de poids présentent au niveau de base : un profil d’asthme moins sévère, plus d’alimentation émotionnelle et de comportements néfastes pour la santé, mais un profil psychologique favorable (faibles niveaux de symptômes dépressifs et anxieux, une meilleure estime de soi, plus de motivation et de sentiment d’auto-efficacité). Ensuite, les résultats issus de ce chapitre ont permis de confirmer ceux obtenus au chapitre trois concernant l’importance des comportements alimentaires (plus particulièrement l’alimentation émotionnelle) et des comportements reliés à la santé (régime alimentaire/exercice physique) comme facteurs sous-jacents à la perte de poids. Finalement, les résultats ont également mis en lumière d’autres ingrédients actifs aux changements de comportements chez les asthmatiques comme la motivation intrinsèque (régulation autonome) ainsi que le sentiment d’auto-efficacité pour la gestion du poids. De manière générale, les résultats de cette recherche démontrent que la TCCPP est une intervention adéquate pour le traitement de l’obésité et pour le changement des comportements alimentaires, que ce soit dans la population générale ou chez les asthmatiques. Finalement, l’ensemble des résultats démontrent l’importance d’utiliser un modèle de développement ORBIT afin de guider adéquatement le développement d’intervention. Cette recherche doctorale souligne également l’importance d’inclure les comportements alimentaires et les comportements reliés à la santé dans les devis de recherche afin d’améliorer les interventions de perte de poids offertes aux patients asthmatiques. ___________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : asthme, obésité, développement d’intervention de perte de poids, comportements alimentaires, comportements reliés à la santé, facteurs psychologiques.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Lavoie, Kim
Mots-clés ou Sujets: Asthme / Obésité / Perte de poids / Thérapie cognitive et comportementale / Asthmatiques / Obèses
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 08 févr. 2019 15:11
Dernière modification: 08 févr. 2019 15:11
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/12222

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...