L'effet de la ghréline sur le métabolisme des lipides du petit intestin

Auclair, Nickolas (2018). « L'effet de la ghréline sur le métabolisme des lipides du petit intestin » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en kinanthropologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (13MB)

Résumé

Le développement de l'obésité et des maladies cardiovasculaires devient de plus en plus un problème important dans la population nord-américaine à cause surtout de l'augmentation de la suralimentation. Par conséquent, il devient très pertinent de trouver des avenues préventives et thérapeutiques pour ces maladies. Une cible thérapeutique intéressante semble être les hormones peptidiques gastro-intestinales qui sont sécrétées par des cellules entéroendocrines retrouvées dans l'intestin, l'estomac et le pancréas. Ces peptides jouent de nombreux rôles, que ce soit sur l'appétit, le métabolisme lipidique, l'inflammation, la résistance à l'insuline, etc. Un de ces peptides, synthétisés principalement par l'estomac, est nommé la ghréline qui, une fois liée à son récepteur au niveau du cerveau, augmente la sensation de faim et la prise alimentaire. Cette hormone, que ce soit sous la forme octanoylée (GA) pouvant se lier à son récepteur, ou sous la forme non octanoylée (GD), démontre un effet sur le métabolisme lipidique dans le foie et les tissus adipeux où il joue des rôles substantiels. De son côté, le petit intestin s'illustre ces dernières années par son implication primordiale dans le développement des maladies cardiométaboliques. En effet, son relargage exagéré de CMs dans les conditions postprandiales contribue à la dyslipidémie et aux désordres cardiométaboliques. Il serait donc intéressant de voir si la GA peut agir sur son métabolisme lipidique, comme il le fait dans le foie et les tissus adipeux. Pour ce faire, des cellules Caco-2/15 ont été employées pour examiner l'impact de la GA sur le métabolisme lipidique de l'intestin. Aussi, pour avoir une vision plus globale de leurs possibles effets sur le métabolisme des lipides, des hamsters dorés syriens (sous une diète témoin ou occidentale) ont subi un traitement de GA pendant 2 semaines afin de disséquer ces effets sur le métabolisme intestinal des lipides. Les résultats obtenus démontrent que la GA ne possède pas d'effet en périphérie sur le métabolisme lipidique des cellules Caco-2/15, mais, permet le développement de l'obésité chez les animaux. En plus, ce développement est accompagné d'une grande augmentation de TAGs et de CHOL dans le plasma à jeun, principalement chez les animaux nourris d'une diète riche en sucre et en lipides. Aussi, la relation CMs/GLCs a bien été observée chez cet animal si on compare le groupe sous une diète témoin et occidentale. La GA, quant à elle, n'augmente pas la sécrétion de CMs, mais diminue l'accumulation des GLCs, ce qui, étrangement, empêche d'observer cette relation CMs/GLCs. Pour conclure, il n'avait jamais été démontré dans la littérature que la GA augmente la sévérité des dyslipidémies en plus de diminuer l'accumulation lipidique dans le petit intestin. D'autres études sont nécessaires pour déterminer par quel mécanisme la GA engendre ces résultats. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Chylomicrons, intestin, gouttelettes lipidiques cytosoliques, obésité, maladies cardiovasculaires, métabolisme des lipides, ghréline.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: St-Pierre, David
Mots-clés ou Sujets: Métabolisme des lipides / Chylomicrons / Gouttelettes lipidiques / Ghréline / Intestin grêle / Maladies cardiovasculaires
Unité d'appartenance: Faculté des sciences > Département de kinanthropologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 30 janv. 2019 13:20
Dernière modification: 30 janv. 2019 13:20
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/12154

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...