Le photographique et ses conditions d'existence : pratiques descriptives, paradigme du détail et clarté tonale

Rioux, Denis (2018). « Le photographique et ses conditions d'existence : pratiques descriptives, paradigme du détail et clarté tonale » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en études et pratiques des arts.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (324MB)

Résumé

Dans cette thèse, je m’intéresse aux conditions d’existence du photographique en tant que mode d’appréhension et de représentation, desquelles découlent une expérience singulière, ainsi qu’à la nature du visible des choses en photographie. Depuis la fin des années 1970 et le début des années 1980, la démarche de certains artistes photographes, en particulier d’Europe du Nord, s’est avérée paradigmatique d’une façon de voir et d’une manière de représenter qui semblent s’appuyer sur les principes d’une approche descriptive en art. Dans ces démarches, nous serions en mesure d’observer, dans ce renouvellement d’une approche descriptive à travers la pratique photographique, une réflexion sur un rapport simple et direct aux choses telles qu’elles se présentent. La démarche de ces artistes et l’approche esthétique dont elle fait l’objet rendent compte, de plus, d’une posture singulière en art, ainsi que d’une manière de voir et d’appréhender. Dans cette recherche, les notions et principes du descriptif, tels qu’ils ont été abordés en art, seront repris au profit d’une étude sur des pratiques artistiques engagées dans un paradigme du détail et d’une quête du mieux et du plus voir. Elle a pour finalité l’analyse d’un corpus d’œuvres associées à une démarche descriptive et à une expérience esthétique notamment associées au double saisissement, à l’apparition et à l’apparence « vivante » en photographie. Il s’agira, dans cette thèse et à travers l’étude du descriptif, de revenir aux conditions d’existence du photographique, qui seront abordées selon trois aspects : la finesse des détails, en tant que particules discrètes ; l’espace en photographie, empirique, autonomisant et intemporel ; ainsi que la lumière, ou la clarté tonale, et la quête d’une visibilité accrue. Cette étude est notamment abordée par le biais d’un retour à la camera obscura et à ses principes, à l’origine de l’image photographique, ainsi qu’à la relation entre deux cultures, celles de l’Occident et du Moyen-Orient (Belting, 2012). Ce retour sur la camera obscura aura permis de reconsidérer la notion d’espace en photographie et son rapport à la lumière en tant qu’apparence faite de réfractions, d’éclats et de particules tonales constitutives des formes visuelles. Dans cette recherche, il est aussi question de la posture de l’artiste par rapport au monde qu’il décrit et dans lequel il s’inscrit de manière tout à fait singulière. Selon cette posture, l’artiste reconnaîtrait humblement la complexité d’un monde qui, en quelque sorte, lui échappe, mais dont il sait saisir les multiples détails et la complexité. Dans cette démarche s’exprime un rapport particulier au monde et à la représentation, de l’ordre de la complexité et de l’infinitésimal. Le projet de création dans le cadre de ce doctorat avait pour objet, quant à lui, d’explorer les avancées pouvant s’ensuivre d’un processus de création en photographie tourné vers les fonctions du descriptif. Durant le travail de création et à l’exposition, d’autres aspects d’une pratique pouvant être associés à un art infinitésimal sont apparus. Ils relèvent notamment du banal et de l’intemporel. Selon les termes développés durant cette étude et en ce qu’ils habitent dorénavant le discours sur ma pratique, les photographies rendent compte d’une esthétique constellée et expriment un intérêt particulier pour l’espace tel qu’il « advient », ainsi que pour une expression de la lumière en tant que particules et scintillements. De plus, dans certaines œuvres apparaît une forme d’expression de la lumière, plutôt immanente, dans laquelle risque toujours de se dissoudre le sujet. ____________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Photographie, descriptif, détail, matérialité, concret, vivant, espace, esthétique, clarté tonale, premièreté, tautologie, apparaître, saisissement, inclusif, réduction.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Grauerholz, Angela
Mots-clés ou Sujets: Photographie / Images photographiques / Esthétique / Art et expérience / Description / Détails / Espace / Lumière / Mémoires et thèses de création
Unité d'appartenance: Faculté des arts
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 16 janv. 2019 10:18
Dernière modification: 18 janv. 2019 09:33
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/12087

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...