Dubuffet et l'art brut : les enjeux d'un discours

Delavaux, Céline (2006). « Dubuffet et l'art brut : les enjeux d'un discours » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en études littéraires.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (17MB)

Résumé

L’art brut est une expression inventée par Jean Dubuffet en 1945. Ce terme est généralement utilisé pour désigner la collection d’œuvres marginales (dues à des internés asilaires, des adeptes du spiritisme et autres autodidactes isolés) que le peintre a constituée. Or, le parcours critique des premières expositions d’art brut montre d’emblée que ce terme dépasse la simple désignation d’objets et constitue une notion théorique. L’analyse des discours contemporains sur l’art brut révèle une juxtaposition sans liens de propositions hétérogènes quant à la définition de ce terme. Si la majorité des critiques reconnaissent la valeur de référence théorique de l’art brut, elles l’apparentent pourtant à de nouvelles appellations (l’art singulier et l’art outsider, notamment), et l’interprètent comme un label, comme un mouvement particulier de l’art populaire contemporain. Cette interprétation correspond à un acte manqué de définition, à une simplification du concept et à un effacement des enjeux qu’il implique. La parution de monographies spécialisées a contribué à légitimer l’art brut dans le champ de l’histoire de l’art, mais n’a pas permis de le constituer comme un objet d’étude théorique à part entière. L’identification de l’art brut à un ensemble d’œuvres marginales correspond à un déplacement de l’historicité du discours de Dubuffet. Il s’avère donc nécessaire de revenir aux écrits du peintre, afin de constituer une problématisation inédite du concept. L’art brut de Jean Dubuffet appartient au contexte de l’après-guerre, marqué par un mouvement de rupture avec les valeurs esthétiques traditionnelles et un désir primitiviste de régénérescence de l’art. Simultanément, l’apparition de la notion d’art psychopathologique révèle la possibilité d’une interrogation de l’institution psychiatrique par le champ artistique. Dans le cadre plus restreint de la production écrite de Dubuffet, l’art brut apparaît comme une tentative de conceptualisation de l’art à partir des positions personnelles du peintre. Le discours sur l’art brut cherche à penser l’art en dehors de l’esthétique. En définissant l’art brut contre l’art culturel, Dubuffet vise une pensée d’ensemble : il pense l’art sur le mode anthropologique, contre l’esthétique. Ce même mode l’engage à aborder la folie de manière spécifique : l’art brut fait entrer la folie dans le champ de l’artistique, et en retour, la folie fournit un autre terrain à l’art, et permet à l’artistique d’exercer une activité critique sur le social. Les effets de l’art brut ainsi mis au jour nous incitent à considérer ce concept comme une fiction théorique : l’art brut, l’art culturel, l’artiste brut sont des constructions discursives qui étayent une autre mise en sens de l’art. Par cette proposition, nous dépassons le paradoxe de la théorisation de l’art brut : penser l’art en dehors de la culture, sans les instruments de la culture, n’est possible que dans le lieu fictif de la théorie. De fait, Dubuffet peut envisager toutes les pratiques du sens et, au fondement de ses dernières, le langage. Toute l’entreprise de Dubuffet — sa peinture, son écriture — est le symptôme de la nécessité de passer par le langage pour penser l’art. En fin d’analyse, la conceptualisation de l’art brut génère une activité critique — le Brut — qui constitue une éthique et une poétique de l’art, issues d’une interrogation réciproque de l’artistique et du linguistique.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Nevert, Michèle
Mots-clés ou Sujets: Jean Dubuffet / Art brut / Langage
Unité d'appartenance: Faculté des arts > Département d'études littéraires
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 11 janv. 2019 15:13
Dernière modification: 11 janv. 2019 15:13
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/12068

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...