Approche systémique de la conscience de la situation pour la réduction des erreurs de décision en environnement complexe : cas des projets informatiques

Aokou, Koffi (2018). « Approche systémique de la conscience de la situation pour la réduction des erreurs de décision en environnement complexe : cas des projets informatiques » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en informatique cognitive.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (24MB)

Résumé

Cette recherche porte sur l'applicabilité et l'importance dans une entreprise informatique, du concept de conscience de la situation; concept présenté depuis vingt-cinq ans comme un élément fondamental de l'adaptation cognitive des humains aux environnements complexes. La recherche se donne trois objectifs : le premier est d'identifier les difficultés réelles reliées à la conscience de la situation dans le domaine de la gestion des projets informatiques; le second est d'identifier les besoins en conscience de la situation pour diverses équipes de projets informatiques, analyser comment les besoins en conscience de la situation sont actuellement rencontrés, et ainsi établir des concepts et des exigences de réorganisation et de formation pour améliorer la conscience de la situation des équipes informatiques; le troisième concerne l'applicabilité des méthodologies informatiques d'analyse des exigences, à l'étude de la conscience de la situation. Cette recherche est menée dans une grande entreprise informatique où nous avons utilisé une méthodologie de recherche-action pour réaliser une enquête sur les facteurs reliés à la conscience de la situation auprès des équipes d'informaticiens. Le rôle de la conscience de la situation sur la performance des individus et des équipes a été étudié. Les exigences de la conscience de la situation en gestion de projet informatique sont identifiées, ainsi que les technologies et les ressources en personnel utilisées pour son amélioration. Les obstacles et les problèmes de conscience de la situation à l'intérieur et entre les équipes de développeurs ont été relevés. L'application de la méthodologie d'analyse des exigences iStar, nous a permis de mettre en évidence les dépendances et interactions entre les acteurs du système étudié. Sur la base de notre analyse, des solutions de réorganisation de l'environnement social ainsi que des recommandations pour le développement d'un programme de formation pour améliorer la conscience de la situation au sein des équipes de développeurs sont présentés. L'originalité de notre travail porte sur le fait qu'il s'inscrit dans les toutes premières études sur la conscience de la situation d'équipe et sa mesure au sein d'un environnement de gestion de projets informatiques. À notre connaissance, il s'agit aussi de la seule recherche menée à ce jour dans ce domaine, où le chercheur est intimement impliqué dans la vie quotidienne des sujets étudiés. Les résultats montrent qu'une recherche-action apporte des modifications substantielles de l'environnement de travail et amène les acteurs à être des participants très actifs dans le développement de leur propre conscience de la situation. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : conscience de la situation, modèles mentaux, modélisation du social, réingénierie des processus, modélisation d'entreprise.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Lejeune, Albert
Mots-clés ou Sujets: Projets informatiques / Conscience de la situation / Gestion de projet / Prise de décision / Erreur humaine / Équipes de travail / Développeurs de logiciels / Systèmes complexes
Unité d'appartenance: Faculté des sciences > Département d'informatique
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 09 janv. 2019 09:23
Dernière modification: 09 janv. 2019 09:23
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/12044

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...