Lettres choisies autour de la notion d'asynchronie, colligées pour une thèse doctorale de Lynda Gaudreau, adressées à des interlocuteurs à divers horizons (2014-2017)

Gaudreau, Lynda (2018). « Lettres choisies autour de la notion d'asynchronie, colligées pour une thèse doctorale de Lynda Gaudreau, adressées à des interlocuteurs à divers horizons (2014-2017) » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en études et pratiques des arts.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

Cette thèse de recherche-création offre une réflexion sur le concept d'asynchronie à l'œuvre dans mes projets chorégraphiques et chez plusieurs artistes. Elle se situe à un moment où ma pratique chorégraphique tend vers les arts visuels, et se nourrit d'une grande interdisciplinarité. J'ai forgé le concept d'asynchronie parce qu'il me permet de nommer ce qui dynamise l'espace qu'il soit visuel, littéraire, cinématographique ou celui de l'exposition. L'asynchronie désigne un léger décalage qui s'exprime dans l'espace et qui en trouble l'homogénéité et modifie notre perception. Elle implique la perturbation de notre perception par un détail et opère par le mouvement, peu importe la nature de ce mouvement. L'asynchronie décale, déphase, disjoint... Un matériau n'est pas asynchronique a priori, il le devient dans un rapport particulier à l'espace et au temps dans lesquels il se déploie. Mes vingt-cinq années de pratique chorégraphique ont alimenté cette recherche, mais celle-ci est également le fruit de la rencontre avec le travail de mes contemporains. C'est pourquoi ma réflexion ne pouvait se faire sans passer par la présence des autres. Pour cette raison, j'ai opté pour la rédaction de lettres fictives adressées à différents interlocuteurs – artistes, penseurs et personnages – ayant marqué ma trajectoire artistique. L'adresse vise une élaboration à la fois sensible et théorique qui s'incarne dans l'écriture. Chacune de mes lettres entre en dialogue avec les qualités disjonctives de l'œuvre d'artistes. Je m'attarde à diverses opérations utilisées par ceux-ci pour produire du décalage. Les lettres constituent la matière sur laquelle rebondissent les idées et les questions de chacun des chapitres. La thèse est structurée en trois parties au sein desquelles la problématique se réarticule sous différents angles artistiques et de nouveaux enjeux. La réflexion se décline en questions multiples qui circulent dans un va-et-vient constant entre les différentes adresses épistolaires et s'élabore de manière dynamique et itérative. L'articulation réflexive étant intimement liée dans le projet de création comme dans sa dimension théorique, la thèse et le livre partagent un même texte, mais se mettent en lecture et en espace différemment. Ainsi mon projet doctoral prend la forme d'une thèse et d'un livre. Tous les deux partagent le même contenu textuel; la thèse constitue la part théorique du concept et le livre sa part performative avec l'ajout notamment d'images. Même si cette recherche s'adresse surtout aux artistes, elle pourrait peut-être intéresser également un théoricien ou un amateur d'art réfléchissant à la question de la perception liée à l'espace. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : asynchronie, chorégraphie, perception, hors-champ, Cedric Price

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Tomas, David
Mots-clés ou Sujets: Chorégraphie / Asynchronie / Espace / Perception / Lettres (Littérature) / Mémoires et thèses de création
Unité d'appartenance: Faculté des arts
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 18 déc. 2018 08:47
Dernière modification: 18 déc. 2018 08:47
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/11989

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...