La fréquentation d’un service éducatif préscolaire : un facteur de protection pour le développement des enfants de familles à faible revenu?

Laurin, Isabelle; Guay, Danielle; Fournier, Michel; Bigras, Nathalie et Solis, Anabel (2015). « La fréquentation d’un service éducatif préscolaire : un facteur de protection pour le développement des enfants de familles à faible revenu? ». Revue Canadienne de Santé Publique, 106(7).

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (140kB)

Résumé

OBJECTIFS : Décrire le parcours préscolaire des enfants dans les services éducatifs. Étudier l’effet de différentes composantes de la fréquentation d’un service éducatif préscolaire sur le développement de l’enfant à la maternelle selon le revenu. MÉTHODE : Un échantillon de 1 184 enfants a été extrait de la base de sondage comprenant les enfants montréalais évalués dans le cadre de l’Enquête québécoise sur le développement des enfants dematernelle (EQDEM 2012). Une collecte de données auprès des parents de ces enfants a permis de documenter les composantes de la fréquentation d’un service éducatif (variables indépendantes) : profil longitudinal de services fréquentés, âge au début, durée, intensité hebdomadairemoyenne et temps cumulatif. Un couplage aux données de l’EQDEMdonnait accès à la mesure du développement de l’enfant à la maternelle (variable dépendante). Divers modèles de régression logistique mettant à contribution différentes combinaisons des composantes de la fréquentation d’un service éducatif ont été testés. Le critère d’information d’Akaike a permis de sélectionner le modèle qui explique le mieux les données. RÉSULTATS : Les enfants issus de familles à faible revenu sont proportionnellement moins nombreux à fréquenter un service éducatif préscolaire que les enfants de familles mieux nanties (79,6% c. 90,5 %; test du khi-deux (1dl), p < 0,001). Les enfants de familles à faible revenu qui ont fréquenté exclusivement un centre de la petite enfance (CPE) sont moins susceptibles d’être vulnérables dans deux domaines ou plus de leur développement comparativement à leurs pairs n’ayant pas fréquenté de services éducatifs (RC 0,23, IC95% : 0,06–0,92). Les enfants qui ont commencé à fréquenter un service éducatif avant l’âge de 12 mois sont moins susceptibles d’être vulnérables dans deux domaines ou plus de leur développement (RC 0,38, IC95% : 0,18–0,81). CONCLUSION : La fréquentation d’un CPE semble bénéfique pour le développement des enfants de familles à faible revenu. OBJECTIFS : Décrire le parcours préscolaire des enfants dans les services éducatifs. Étudier l’effet de différentes composantes de la fréquentation d’un service éducatif préscolaire sur le développement de l’enfant à la maternelle selon le revenu. MÉTHODE : Un échantillon de 1 184 enfants a été extrait de la base de sondage comprenant les enfants montréalais évalués dans le cadre de l’Enquête québécoise sur le développement des enfants de maternelle (EQDEM 2012). Une collecte de données auprès des parents de ces enfants a permis de documenter les composantes de la fréquentation d’un service éducatif (variables indépendantes) : profil longitudinal de services fréquentés, âge au début, durée, intensité hebdomadaire moyenne et temps cumulatif. Un couplage aux données de l’EQDEM donnait accès à la mesure du développement de l’enfant à la maternelle (variable dépendante). Divers modèles de régression logistique mettant à contribution différentes combinaisons des composantes de la fréquentation d’un service éducatif ont été testés. Le critère d’information d’Akaike a permis de sélectionner le modèle qui explique le mieux les données. RÉSULTATS : Les enfants issus de familles à faible revenu sont proportionnellement moins nombreux à fréquenter un service éducatif préscolaire que les enfants de familles mieux nanties (79,6% c. 90,5 %; test du khi-deux (1dl), p < 0,001). Les enfants de familles à faible revenu qui ont fréquenté exclusivement un centre de la petite enfance (CPE) sont moins susceptibles d’être vulnérables dans deux domaines ou plus de leur développement comparativement à leurs pairs n’ayant pas fréquenté de services éducatifs (RC 0,23, IC95% : 0,06–0,92). Les enfants qui ont commencé à fréquenter un service éducatif avant l’âge de 12 mois sont moins susceptibles d’être vulnérables dans deux domaines ou plus de leur développement (RC 0,38, IC95% : 0,18–0,81). CONCLUSION : La fréquentation d’un CPE semble bénéfique pour le développement des enfants de familles à faible revenu.

Type: Article de revue scientifique
Mots-clés ou Sujets: développement de l’enfant, politiques publiques, services de garde, services éducatifs préscolaires, maternelle 4 ans publique, maturité scolaire, IMDPE
Unité d'appartenance: Faculté des sciences de l'éducation > Équipe de recherche Qualité des contextes éducatifs de la petite enfance
Déposé par: delegation Alexandra Paquette
Date de dépôt: 15 oct. 2018 08:57
Dernière modification: 15 oct. 2018 08:57
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/11722

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...