Patrons de cheminements amoureux entre l'adolescence et l'émergence de l'âge adulte

Boisvert, Stéphanie (2018). « Patrons de cheminements amoureux entre l'adolescence et l'émergence de l'âge adulte » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB)

Résumé

Cette thèse porte sur un examen des différents patrons de cheminements amoureux entre l'adolescence et l'émergence de l'âge adulte, de leurs antécédents au début de l'adolescence, et de leurs corrélats psychosociaux une fois atteint le cœur de l'émergence de l'âge adulte. L'intérêt pour l'étude des cheminements amoureux est relativement récent dans la littérature. Or, l'exploration de la sphère amoureuse est plus accessible que jamais pour les jeunes à ces âges et laisse place à une grande hétérogénéité dans la manière de vivre le développement des relations amoureuses. Cette thèse ouvre ainsi la porte aux connaissances sur ce sujet et permet de répondre à plusieurs questions associées aux différences que les jeunes vivent dans cette importante sphère du développement. Pour faire cet examen, un devis longitudinal s'étalant sur 14 ans (12 à 25 ans) a été utilisé. L'échantillon initial comprenait 390 élèves de 6e année (58% filles). La thèse comprend deux études rapportées dans deux articles. Le premier article identifie et décrit les différents cheminements amoureux entre l'adolescence et l'émergence de l'âge adulte et examine les dimensions des relations familiales et entre pairs au début de l'adolescence qui permettent de les distinguer. Chaque année entre 16 et 24 ans, 281 jeunes (58% filles) ont identifié tous les partenaires amoureux fréquentés dans la dernière année. Les dimensions des relations familiales (cohésion familiale et conflits avec les parents) et des relations avec les pairs (appréciation par les pairs, retrait social, capacité d'intimité, amitiés avec pairs de l'autre sexe) ont été mesurées à 12 ans. Les résultats des analyses de classes latentes ont révélé l'existence de cinq cheminements amoureux : tardif (11.7%; peu de partenaires amoureux et implication tardive dans la sphère amoureuse), sporadique (21%; faible nombre de partenaires amoureux différents et implication amoureuse modérée), long-terme (48.4%; faible nombre de partenaires amoureux différents et implication amoureuse élevée), fréquent (14.6%; nombre modéré de partenaires amoureux différents et implication amoureuse élevée) et intense (4.3%; nombre élevé de partenaires amoureux différents et implication amoureuse élevée). Les résultats ont indiqué des associations significatives entre les cheminements amoureux et les relations dans la famille ou avec les pairs au début de l'adolescence. Plus précisément, les cheminements amoureux caractérisés par la plus faible ou la plus grande implication (i.e. tardif et intense) se distinguaient davantage quant à ces expériences interpersonnelles que les autres cheminements amoureux. Le deuxième article de cette thèse examine comment les cheminements amoureux (1) sont associés avec l'indépendance à 25 ans et (2) sont reliés aux caractéristiques de la vie amoureuse et du statut parental à l'âge de 25 ans. Les cheminements amoureux identifiés à l'étude 1 sont ici utilisés. Une fois à 25 ans, les jeunes ont complété une série de questionnaires concernant leur niveau d'indépendance, les caractéristiques de leur relation amoureuse actuelle et leur statut parental. Les résultats ont révélé que les cheminements amoureux étaient associés au rythme avec lequel les jeunes accomplissent les tâches liées à l'émergence de l'âge adulte, notamment devenir indépendant et parent. Toutefois, les caractéristiques de la relation amoureuse à 25 ans ne variaient pas en fonction des cheminements amoureux. La discussion générale présente une intégration des résultats et souligne les contributions de la thèse. La pertinence d'utiliser un devis longitudinal, d'opter pour procédure précise pour l'identification des relations amoureuses et de choisir une méthode d'analyse centrée sur les personnes est discutée. Les contributions à plusieurs modèles théoriques sont discutées, notamment celles concernant le développement des relations sociales et amoureuses et celles concernant l'émergence de l'âge adulte. Par ailleurs, les implications pour la prévention et l'intervention pour favoriser les relations amoureuses saines sont proposées. Pour conclure, les limites de la thèse et des suggestions d'études futures sont formulées. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Relations amoureuses, Adolescence, Émergence de l'âge adulte, Étude longitudinale

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Poulin, François
Mots-clés ou Sujets: Amour chez l'adolescent / Vie amoureuse / Passage à l'âge adulte / Jeunes adultes / Études longitudinales
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 15 oct. 2018 08:43
Dernière modification: 15 oct. 2018 08:43
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/11715

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...