Espace résonant entre le paysage et le corps au sein d'une pratique de l'installation vidéo

Lemay, Claudette (2012). « Espace résonant entre le paysage et le corps au sein d'une pratique de l'installation vidéo » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en arts visuels et médiatiques.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (17MB)

Résumé

Dans ce texte d'accompagnement, je réfléchis sur le rapport entre le paysage et le corps – un rapport de rencontres et d'échanges – au sein d'une pratique de l'installation et de la vidéo. Dans le premier chapitre, intitulé Espaces résonants, je retrace ce qui, au cours de mes voyages, en situation de mobilité ou de dépaysement, peut devenir matière de création. J'essaie de comprendre comment, dans la recherche d'un objet de travail, des liens se tissent entre mon corps et la nature et comment celle-ci résonne en moi. En ce sens, ma démarche trouve des échos dans l'approche phénoménologique, qui situe le corps au cœur du monde et en échange perpétuel avec lui. Au cours de cette étape de prospection, qui comporte une grande part d'indétermination, une trajectoire imaginaire se construit au rythme de mes pas. À cette étape « intuitive » succède un travail en atelier plus méthodique et formel que j'aborde au deuxième chapitre, intitulé Devenir. J'y décris comment, par des stratégies de captation et de montage, les données sensibles, les sensations, les souvenirs sont transformés, transposés, réorganisés. Enfin, je me réfère brièvement à des œuvres de Diana Thater, de Karen Knorr et d'Annette Messager qui, au cours de ma maîtrise, m'ont aidée à reconnaître un thème important dans ma démarche, soit le rapport avec la nature. Au troisième chapitre, Tourner, je cherche à définir comment la figure du cercle et le mouvement circulaire se déploient dans mon travail, autant dans les procédés de montage, de tournage, de présentation que dans les déplacements des personnages à l'écran. Le mouvement circulaire m'intéresse parce qu'il est lié à la notion d'impermanence, au processus de transformation et aux cycles qui rythment nos vies. Il rappelle également certains jeux de l'enfance. Enfin, dans le dernier chapitre, Chambre d'échos, il est question de l'exposition Résonances, présentée à la maison de la culture Notre-Dame-de-Grâce du 16 avril au 22 mai 2011. Composée de cinq études inspirées des cris et des chants d'oiseaux, cette exposition rend compte d'une recherche amorcée il y a plus d'un an. Elle soulève des notions sur le son et l'utilisation de la voix, mais ouvre aussi un nouveau champ d'étude sur le langage et la traduction. En effet, je me suis intéressée aux différentes façons de traduire ou de transposer les cris et les chants d'oiseaux – soit par l'onomatopée, la métaphore, le spectrogramme – tout en me questionnant sur les écarts creusés entre les différentes couches d'interprétation. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : vidéo, son, corps, sensation, émotion, nature, langage, traduction, code, chant d'oiseau, cercle, mouvement.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Savoie, Claire
Mots-clés ou Sujets: Chant d'oiseau / Corps humain / Émotion / Installation vidéo (Art) / Paysage / Son / Thème artistique / Mémoires et thèses de création
Unité d'appartenance: Faculté des arts > École des arts visuels et médiatiques
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 03 juill. 2018 14:32
Dernière modification: 03 juill. 2018 14:32
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/11378

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...