Caracterización entonativa del discurso espontáneo en el español de Colombia

Payeras Robles, Jessica Zulema (2002). « Caracterización entonativa del discurso espontáneo en el español de Colombia » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en linguistique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (12MB)

Résumé

(Intonation du discours spontané en espagnol colombien) Cette thèse analyse l'interrelation entre la structuration discursive et l'organisation intonative de l'espagnol colombien spontané, spécifiquement dans la région de Buenaventura sur la côte Pacifique de la Colombie. Nous considérons le discours comme une structure formée par des composantes linguistiques qui répondent à des critères morphologiques, syntaxiques, discursifs et/ou intonatifs qui sont reliés à une intention communicative de la part de l’émetteur. Nous considérons l'intonation comme un phénomène perceptif des variations mélodiques de la voix qui interviennent dans la transmission d'un message ayant un sens. Deux types d'analyses sont conduites avec l'objectif final d'identifier les corrélats intonatifs de l'espagnol de Buenaventura: une analyse discursive qui s'inspire des modèles de Grosz et Sidner (1986) et Prince (1981) et une analyse tonale qui se situe dans le cadre théorique de Pierrehumbert (1980). La méthodologie pour cette étude inclut la collecte des données à partir d'un locuteur natif, PL, de la région de Buenaventura, sous la forme d'entrevue sociolinguistique. La production d'un extrait sémantique du locuteur PL est analysée en détail. Dans la première analyse, nous identifions les segments discursifs qui constituent l'extrait sélectionné. Ces segments discursifs ont été identifiés en tenant compte des critères d'unité thématique. Dans la deuxième analyse, nous avons mené à bien l'analyse acoustique-tonale. Trois aspects de l'intonation y sont traités: (i) une caractérisation phonétique, où l'attention porte sur les tendances fréquentielles, c'est-à-dire la variation fréquentielle (F0) entre les valeurs maximum et minimum ainsi que la forme des contours, (ii) une caractérisation phonologique où sont identifiés les tons accentuels et de frontières présents dans les énoncés, et (iii) une caractérisation pragmatique qui s'appuie sur les relations de proéminence informative et les relations de référence. L'idée que nous défendons est que, de point de vue structurel, l'organisation de l'information présente une corrélation avec l'organisation tonale. Les énoncés sont composés des segments discursifs qui donnent un sens global au discours, en créant des relations de localité et de globalité. D'un point de vue fonctionnel, nous retrouvons des relations de proéminence et d'emphase qui répondent aux intentions du locuteur. Ces deux niveaux informatifs se traduisent dans le plan intonatif par: (i) l'usage de questions rhétoriques dans la structuration du discours, (ii) la manipulation de deux registres différents dans l'aspect intentionnel de la communication et (iii) l'utilisation des tons bas des frontières dans la signalisation de continuité du message. ____________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : intonation, discours, espagnol, organisation, prosodie

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Jonás Cedergren, Henrietta
Mots-clés ou Sujets: Analyse du discours / Espagnol (Langue) / Intonation / Prosodie / Colombie
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de linguistique
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 21 juin 2018 07:52
Dernière modification: 21 juin 2018 07:52
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/11376

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...