Les pratiques non verbales de l'enseignant du primaire dans la gestion des comportements perturbateurs des élèves

Lapointe, Jean-René (2016). « Les pratiques non verbales de l'enseignant du primaire dans la gestion des comportements perturbateurs des élèves » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en éducation.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (25MB)

Résumé

Au Québec, et dans de nombreux pays, les enseignants rencontrent régulièrement des élèves qui adoptent des comportements perturbateurs en classe. Plusieurs études ont démontré que la gestion de ces comportements représente un important défi pour les enseignants, qui se sentent généralement peu outillés pour intervenir d'une façon qu'ils jugent adéquate. Généralement, les écrits scientifiques dépeignent les pratiques non verbales de l'enseignant comme un outil efficace et accessible lui permettant de faciliter la gestion des comportements perturbateurs et d'ainsi harmoniser l'ambiance éducative de la classe. Cette recherche propose d'établir des ponts entre l'analyse des pratiques éducatives de l'enseignant et l'étude de la communication non verbale dans les interactions humaines. En explorant spécifiquement le rôle des pratiques non verbales de l'enseignant dans la gestion comportementale des élèves, cette recherche vise à identifier les pratiques non verbales mobilisées par l'enseignant et à explorer les mécanismes qui entrent en jeu dans le développement de son répertoire de pratiques non verbales. Elle est également l'occasion de permettre une meilleure compréhension du processus de mobilisation qui entoure de telles pratiques d'intervention. Enfin, cette étude est l'occasion d'approfondir le phénomène des comportements perturbateurs en classe. En adoptant une perspective macroscopique concevant les pratiques non verbales de l'enseignant comme étant rattachées au phénomène des comportements jugés perturbateurs, cette recherche implique la participation d'un groupe d'enseignants du primaire, et s'enracine profondément dans leur vécu et leurs expériences antérieures. Un devis méthodologique à la fois qualitatif et inductif est développé afin de maintenir une ouverture face à tous les éléments constitutifs du phénomène susceptibles d'en approfondir la compréhension. En cohérence avec ses orientations épistémologiques et méthodologiques, cette recherche mobilise une démarche de collecte et d'analyse des données menant à l'échafaudage graduel et continu d'une interprétation théorique qui permet de comprendre le rôle joué par les pratiques non verbales de l'enseignant dans sa gestion des comportements perturbateurs en classe. En amont du phénomène étudié, cette recherche révèle l'existence de différents niveaux d'intensité pour aborder la gestion des comportements perturbateurs; ces comportements n'ont pas tous la même importance pour l'enseignant et, par conséquent, ils ne nécessitent pas la mobilisation des mêmes pratiques. Par ailleurs, cette recherche permet de comprendre que les pratiques non verbales de l'enseignant répondent à un processus qui transcende les simples intuitions ou réflexes professionnels. Pour lui permettre de mobiliser les pratiques les plus appropriées selon la problématique vécue, l'enseignant s'inscrit dans une démarche analytique impliquant l'analyse de la situation, la considération d'éléments contextuels, la mobilisation de pratiques non verbales et l'évaluation de leurs impacts sur la situation problématique. Aussi, dans cette recherche, les pratiques non verbales ne sont pas perçues comme un outil de manipulation, de décodage ou de lecture du comportement humain par les enseignants. Elles sont plutôt considérées comme des pratiques complexes, ancrées au cœur des interactions vécues en classe et essentiellement liées à une volonté de différencier leur relation éducative avec l'élève. Cette recherche permet également d'approfondir le concept de comportement perturbateur. Étroitement liées à la perception que les enseignants ont des comportements rencontrés, les pratiques non verbales mobilisées seront généralement jugées comme étant plus susceptibles d'entrainer des conséquences positives lorsqu'elles concernent des situations perçues comme étant peu ou modérément perturbatrices pour l'enseignant. De plus, cette recherche permet de préciser le rôle des pratiques non verbales dans la gestion des comportements perturbateurs, en concevant généralement ces pratiques comme faisant partie d'un premier niveau d'intervention dont les conséquences positives sont moindres à mesure que la situation problématique se complexifie ou s'intensifie. Ainsi vues, les pratiques non verbales ne peuvent être perçues comme étant globalement adéquates dans toutes situations problématiques impliquant la manifestation d'un comportement jugé perturbateur par les enseignants. Finalement, cette recherche met de l'avant certaines conditions pouvant influencer favorablement l'adéquation entre les conséquences des pratiques non verbales de l'enseignant et ses intentions éducatives. Parmi ces conditions, notons l'importante place que prennent la combinaison et l'interdépendance des pratiques non verbales. Ainsi, même si certaines catégories de pratiques non verbales peuvent être identifiées, l'enseignant considère généralement qu'elles ne sauraient être étudiées de manière isolée et indépendante l'une de l'autre. Elles représentent un tout indissociable parce qu'elles s'influencent et s'alimentent entre elles.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Guillemette, François
Mots-clés ou Sujets: Communication en éducation / Communication non verbale / Gestion de la classe / Troubles du comportement chez l'enfant / Titulaires (Enseignement primaire) -- Attitudes
Unité d'appartenance: Faculté des sciences de l'éducation
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 06 avr. 2018 10:52
Dernière modification: 06 avr. 2018 10:52
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/11126

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...