La gouvernance des grands projets d'infrastructure publique

Brunet, Maude (2017). « La gouvernance des grands projets d'infrastructure publique » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en administration.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (21MB)

Résumé

La gouvernance des grands projets d'infrastructure est un sujet d'importance en gestion de projet, étudié depuis déjà plusieurs décennies. Malgré cet intérêt pour comprendre les mécanismes et la complexité de ces projets d'envergure, encore à ce jour, l'exécution de ces projets n'est pas satisfaisante en termes de performance. Sur le plan théorique, la plupart des études qui ont été menées à ce sujet ont mobilisé des perspectives économiques, contingentes et institutionnelles. Pourtant, on en sait encore peu sur la façon dont les acteurs traduisent et adoptent les cadres de gouvernance en pratique. Cette recherche doctorale vise à étudier comment un cadre de gouvernance des grands projets d'infrastructure publique est traduit en pratique. En 2008, le Secrétariat du Conseil du trésor du Québec a adopté un cadre de gouvernance, inspiré des cadres norvégiens et anglais. Malgré son adoption en 2008 et sa révision en 2010, des constats ont mené le gouvernement à adopter une nouvelle loi sur les infrastructures publiques en 2013, et à réviser son cadre de gouvernance en 2014. La stratégie de recherche est une étude de cas multiples (quatre cas, correspondant à quatre projets) menée dans le contexte gouvernemental québécois. Quatre grands projets d'infrastructure en phase d'avant-projet sont étudiés, selon l'échantillonnage à variation maximale (contextes différents : santé, culture et justice). La collecte de données a été basée sur l'observation non participante lors de rencontres, des entretiens semi-structurés et une analyse documentaire. La stratégie principale d'analyse consistait à utiliser la théorisation ancrée. La thèse est structurée autour de trois articles. L'objectif de l'article 1 est de proposer une conceptualisation des cadres de gouvernance pour les grands projets publics basée sur la littérature en administration publique. La gouvernance des grands projets publics est un sujet de recherche d'importance en gestion de projet, plusieurs chercheurs ayant étudié les cadres de gouvernance pour les projets publics comme un outil visant à améliorer la performance. Pourtant, alors que la performance est traditionnellement considérée comme une amélioration de l'efficience, d'autres aspects doivent être pris en considération. À l'aide de la théorie phronétique et abductive, cet article conceptuel examine la pertinence d'un cadre de gouvernance pour les grands projets publics selon trois dimensions : celles d'une plus grande efficience gouvernementale, d'une plus grande légitimité et d'une plus grande imputabilité. La contribution principale de cet article est d'enrichir la théorie existante sur la gouvernance des grands projets publics. L'article 2 investigue le processus de traduction, d'un cadre de gouvernance institutionnalisé à sa mise en œuvre dans la pratique. Cette recherche qualitative repose sur une étude de cas d'un projet d'infrastructure publique dans le secteur de la santé au Québec (Canada). À l'aide d'observation non participante et d'entrevues, la phase de planification du projet telle qu'elle se déroule est présentée. Le processus de traduction est présenté, du cadre de gouvernance ostensif, institutionnalisé, à l'appropriation en pratiques performatives, qui ont résultées en douze pratiques spécifiques : quatre pratiques « structurantes » au niveau institutionnel, cinq pratiques « normalisantes » au niveau organisationnel et trois pratiques « facilitantes » au niveau du projet. La principale contribution de cet article est d'enrichir notre compréhension de la gouvernance des grands projets d'infrastructure publique avec des théories basées sur les processus et les pratiques. Le but de l'article 3 est d'avancer une conceptualisation pour la gouvernance en tant que pratique ('governance-as-practice') en fonction de champs théoriques basés sur la pratique – soit 'strategy-as-practice' et 'projects-as-practice'. Alors que la gouvernance des projets est reconnue comme un objet de recherche important, ce qui est fait en réalité par différents acteurs ayant à gérer ces projets a été beaucoup moins étudié. Cet article présente une recherche qualitative fondée sur une étude de cas multiple de quatre grands projets d'infrastructure publique au Québec (Canada). Les résultats montrent comment les pratiques performatives ont été promulguées à l'égard des pratiques ostensibles, décrivant un cas de gouvernance à multiples niveaux. La principale contribution de cette recherche doctorale est de développer une meilleure compréhension de la gouvernance des projets telle qu'appliquée en pratique, telle qu'elle est traduite et promulguée par les acteurs (gouvernance en pratique). Cette perspective de la pratique permet de complémenter les connaissances dans le domaine, comme la plupart des études ont porté sur le cadre de gouvernance officiel, institutionnalisé, et non sur la façon dont les acteurs le mettent en application en pratique. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Gouvernance de projet, projets d'infrastructure, projets publics, perspective de pratique, étude de cas multiple

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Aubry, Monique
Mots-clés ou Sujets: Infrastructure -- Gestion / Gestion de projet / Québec (Province) -- Administration -- Études de cas
Unité d'appartenance: École des sciences de la gestion
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 27 mars 2018 07:51
Dernière modification: 27 mars 2018 07:51
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/11098

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...